Le Linceul de Turin, nouvelle preuve de la Résurrection

Si l'on raisonne logiquement, à partir de 3 questions clés, on est contraint de reconnaître l'authenticité du Linceul de Turin 

Question 1 : Le Linceul de Turin a-t-il été fait par quelqu'un ou s'est-il constitué sans intervention humaine ?

S'il avait été fait par quelqu'un, ce serait un faussaire du Moyen-âge ou d'avant, puisque l'histoire du Linceul est connue sans aucune ambiguïté depuis le Moyen-âge, mais l'analyse de ce linge a révélé une vingtaine de détails qui ne pouvaient pas être connus au Moyen-âge (image en négatif, forme du tissage juif, clous dans l'espace de destot, forme des plaies du corps à partir des fouets romains, sang humain sans trace d'arrachement ni de décomposition, sang resté rouge comme après émission de bilirubine suite à un choc traumatique ultra-violent, pollens de Palestine, calcaire de Jérusalem dans les genoux, etc). Ces détails étant inconnus, un tel linge ne pouvait pas être conçu : c'est IMPOSSIBLE.

=> L'hypothèse d'un faussaire génial du Moyen-âge est à exclure totalement.

Question 2 : si l'image s'est imprimée sans intervention humaine, est-ce que ce fut par contact immédiat ou par rayonnement à distance ?

Si l'image avait été produite par contact avec un corps, elle serait déformée : enduisez un visage de peinture et appliquez lui un linge, vous verrez tout de suite que les joues seraient bien plus espacées. Or dans le cas du Linceul il n'y a pas de déformation de l'image et ce procédé est donc IMPOSSIBLE.

=> l'hypothèse d'une création de l'image par contact est à exclure totalement.

Question 3 : si l'image s'est imprimée par rayonnement, il faut que ce rayonnement soit vraiment spécial, car il est orthogonal et non diffus (!), il a occasionné une brûlure très superficielle du lin et l'intensité de cette brûlure correspond à une information de distance (!), qui suppose que le corps était en apesanteur entouré à quelques centimètres par le Linceul quand le rayonnement l'a traversé de haut en bas : est-ce que ce rayonnement peut avoir une cause naturelle ou faut-il conclure à une cause surnaturelle ?

Si une cause naturelle était à l'origine de cette image, il serait logique que la même cause ait provoqué des effets comparables sur d'autres linge, à d'autres moment dans l'histoire, or ce linge est absolument unique. Après 500.000 heures d'études scientifiques qui en font l'objet artefact le plus étudié au monde, la science n'a aucune explication à donner, aucun mécanisme imaginable capable de provoquer un rayonnement aussi singulier. En réalité, la singularité de cet objet oblige à exclure toute cause naturelle qui est IMPOSSIBLE.

=> l'hypothèse d'une cause naturelle est extrêmement improbable et absolument inimaginable 

Donc la seule explication cohérente est que l'on a affaire à une cause surnaturelle

En toute logique, seule 1 cause particulièrement singulière a pu produire 1 effet aussi singulier.

Cette cause, c'est bien évidemment la Résurrection du Christ : il faut admettre un "flash" surnaturel directionnel lié à la Résurrection qui a provoqué une brûlure superficielle du lin. Cette hypothèse est encore plus crédible depuis les travaux scientifiques rapportés dans le livre "Le Linceul de Jésus enfin authentifié ?" publié par Jean-Baptiste Rinaudo et Claude Gavach, qui ont montré que la brûlure du lin s'approchait de ce qu'on obtenait en bombardant le lin par des protons et des neutrons, opération qui d'ailleurs modifie le taux de C12 et le taux de C14.

Cette hypothèse est aussi la seule qui explique pourquoi ce linge révèle un tableau si exact et si précis de ce qu'à été la Passion du Christ telle qu'en témoignent les Evangiles dans tous les détails.

Cette hypothèse est enfin la seule qui rende compte de l'histoire extraordinaire de ce linge, qu'on peut retracer pratiquement depuis l'origine d'après les découvertes concordantes les plus récentes.

C'est la seule explication
et il n'y en a pas d'autre

A l'issue d'années d'études, l'hypothèse que le Linceul de Turin soit réellement un objet surnaturel en rapport avec la Passion et la Résurrection du Christ est aujourd'hui la seule hypothèse cohérente et logique, et toutes les autres hypothèses sont exclues.

A travers le Linceul, nous est donnée comme à Saint Thomas une preuve matérielle de la Passion et la Résurrection du Christ qui nous invite à nous écrier comme lui :

"Adonaï Elohim !"
"Mon Seigneur et mon Dieu !" (Jn 20,28)

 

Pour approfondir :

Documentaire de Jean-Michel Mahenc (work in process)

Le Linceul de Turin est-il un signe de la Résurrection du Christ ?

Le Linceul de Turin (Notre Histoire avec Marie)

Le Linceul a été en contact avec le cors d'un homme torturé (BFM)