La construction des premiers Califes

Les razzias il est logique que cela marche : pouvoir, enrichissement, femmes, esclaves, …

Après plusieurs années d’échecs, les succès de Mahomet ont commencé quand il a pu avec quelques cavaliers multiplier les razzias qui lui ont permis de s’enrichir, d’augmenter son pouvoir et d’attirer de nombreux autres guerriers. Mahomet a ainsi participé à 60 razzias au total et son groupe de premiers soutiens est passé de quelques dizaines d’hommes à plus de 10.000 guerriers. Cette croissance est logique et elle s’explique très bien.

Les Califes avaient un intérêt personnel évident à sacraliser Mahomet comme un modèle

Dans une enquête on cherche en général « à qui profite le crime ? » et dans le cas de la construction de l’islam la réponse est assez évidente. Les Califes avaient le pouvoir de le faire et ils avaient tous les motifs de la faire. Il ne faut pas s’étonner qu’ils l’aient fait.

La construction progressive de l’islam entrait dans le cadre du pouvoir absolu et totalitaire du Calife, qui tire la légitimité de son autorité par la religion, et qui, dans le même temps, contrôle le discours religieux. Les Califes ont exploité l’islam et le jihad pour assoir leur pouvoir et les rétributions qu’ils en tiraient (pouvoir, harem, butin …) ; de nombreux dirigeants « musulmans » ont fait de même par la suite, et le font toujours : Mustafa Kemal, les Séoud, le FLN, Izetbegović, Saddam Hussein, Kadhafi, etc. Croire que Dieu veut faire de l’Homme son esclave (soumission), c’est d’abord devenir l’esclave de ceux qui le font croire. 

Par discrétion je ne communique que des prénoms et pas de nom
 
Je serai informé de la prise en charge de mon intention par email Mon prénom sera transmis à la personne qui priera pour mon intention