L'échelle de Jacob

L'échelle de Jacob

L'histoire de Jacob :

L'échelle de Jacob est une échelle que le saint patriarche a vu en songe tandis qu'il fuyait son frère. Cette échelle est un véritable lien entre le ciel et la terre. Et cette vision est accompagnée d'une nouvelle Alliance.

Jacob quitta Bersabée et partit pour Harân. Il arriva d'aventure en un certain lieu et il y passa la nuit, car le soleil s'était couché. Il prit une des pierres du lieu, la mit sous sa tête et dormit en ce lieu.

Il eut un songe: Voilà qu'une échelle était dressée sur la terre et que son sommet atteignait le ciel, et des anges de Dieu y montaient et descendaient!

Voilà que YHWH se tenait devant lui et dit: "Je suis YHWH, le Dieu d'Abraham ton ancêtre et le Dieu d'Isaac. La terre sur laquelle tu es couché, je la donne à toi et à ta descendance. Ta descendance deviendra nombreuse comme la poussière du sol, tu déborderas à l'occident et à l'orient, au septentrion et au midi, et tous les clans de la terre se béniront par toi et par ta descendance. Je suis avec toi, je te garderai partout où tu iras et te ramènerai en ce pays, car je ne t'abandonnerai pas tant que je n'aie accompli ce que je t'ai promis."

Jacob s'éveilla de son sommeil et dit: "En vérité, YHWH est en ce lieu et je ne le savais pas!"Il eut peur et dit: "Que ce lieu est redoutable! Ce n'est rien de moins qu'une maison de Dieu et la porte du ciel!"

(Genèse 28, 10-17)

Ce texte de la Genèse est lui-même relu dans la tradition juive :

- soit pour évoquer le Sinaï, qui touche la terre et atteint le ciel par les flammes, et où Moïse et Aaron montent et descendent avec les paroles de Dieu et la réponse du peuple.

- soit pour évoquer le temple et les marches de l'autel où les prêtres montent et descendent avec les sacrifices du peuple.

Jésus s'identifie à l'échelle de Jacob :

Et Jésus dit à Nathanaël : "En vérité, en vérité, je vous le dis, vous verrez le ciel ouvert et les anges de Dieu monter et descendre au-dessus du Fils de l'homme."

(Jn 1, 51)

Jésus, en appliquant ces images à soi-même, affirme qu'il est en personne le nouveau Sinaï et le nouveau temple.

- Le peuple avait entendu au Sinaï : une voix, la voix de Dieu, terrible et ardente (Jn 19, 18-19), devenue ensuite les 10 paroles du décalogue (Ex 20, 1s) puis les 316 commandements de la loi orale ; en la personne de Jésus, la parole de Dieu retrouve son unité, et sa flamme.

- Ce qui concerne le temple concerne la louange et le pardon, et trouve aussi en Jésus son incandescence.

Torah et temple étant réputés pré-existants au monde, si Jésus se révèle être leur accomplissement en personne, c'est une manière de dire sa divinité.

L'appellation Fils de l'homme est une manière de dire son humanité.

La référence à l'échelle de Jacob où les anges montent et descendent est une manière de dire l'union de la nature humaine à la nature divine.

Par extension, la tradition chrétienne applique l'image de l'échelle de Jacob à la mère de Jésus, en qui s'est réalisée l'Incarnation.


Cf. S. Alberto Panimolle, Lettura pastorale del vangelo di Giovanni. EDB 1978. p.159-198


Françoise Breynaert

JE PARTICIPE !