Alhambra : saint Joseph et saint Jean de la Croix

Saint Joseph et saint Jean de la Croix

Le couvent de Los Martires est situé près de Alhambra, dont il est séparé par une petite gorge.

Jean de la Croix y est nommé prieur dans les années 1582-1585.

Une « apparition » de saint Joseph :

Un jour, Jean ne peut pas se rendre confesser les déchaussées et il envoie le père Pierre et le père Evangéliste.

En chemin, « un homme vint à leur rencontre. Il est de bonne taille, de teint clair et rose et il a les cheveux blancs. Il paraît âgé de 50 ans. Il porte un habit noir et son aspect est vénérable. Il les séparent et se mettant au milieu d’eux, il leur demande d’où ils viennent.

- « des religieuses déchaussées », répond le père Pierre.

L’homme mystérieux répond : « Vos révérences ont raison de s’occuper d’elles, car dans cet ordre on plait beaucoup à notre Seigneur. Sa Majesté l’estime beaucoup et cela ira en augmentant. »

Il leur demande à nouveau : « Pères, pour quelle raison a-t-on dans votre ordre une si grande dévotion à saint Joseph ? »

- « Notre Mère de Jésus, répond le père Pierre, lui était très dévote, parce qu’elle avait obtenu du Seigneur bien des choses. Pour cette raison, elle a placé les maisons qu’elle a fondées sous le titre de saint Joseph. »

- « Et il y a une autre faveur, réplique le personnage. Regardez mon visage et ayez une grande dévotion pour ce saint ; il n’y aura chose que vous lui demandiez sans l’obtenir. »

Les déchaussés ne le voient plus.

Ils racontent au prieur ce qui leur est arrivé.

Frère Jean de la Croix ne montre aucun étonnement et leur dit :

- « Taisez-vous, vous ne l’avez pas reconnu. Sachez que c’était saint Joseph. Vous deviez vous agenouiller devant le saint. Il ne vous est pas apparu pour vous mais pour moi. Je ne lui étais pas aussi dévot que j’aurais dû, mais je le serai dorénavant. »

Paternité de Joseph et paternité de saint Jean de la Croix :

Au Carmel de saint Jean de la Croix, la présence de saint Joseph se manifeste à travers les dons providentiels... Saint Joseph a aussi certainement influencé la manière dont saint Jean de la Croix exerçait son rôle de prieur et de père spirituel, lui suggérant :

  • La miséricorde dans la justice : Jean de la Croix reprenait les fautes des frères, et parfois donnait une pénitence, qui consistait à cette époque en la discipline des verges. Quand le pénitent se met à genoux devant lui pour baiser son scapulaire, et lui demander la bénédiction, il lui met les bras autour du cou l’aide à se relever et lui dit d’une voix douce : "Que Dieu vous pardonne ! Pourquoi ne faites-vous pas attention ?"

  • La confiance dans les autres, la discrétion et le respect : Jean de la Croix ne contrôle pas tous les actes de ses sujets, il ne s’immisce pas dans les charges qu’il a confiées à chacun et ne va pas espionner dans les dépendances.

  • La bonté et la patience : ll arrive qu’un sujet se rebelle et se mette en colère en répondant au prieur qu’il est un ignorant. Frère Jean de la Croix ôte humblement son capuchon, se prosterne, met la bouche par terre et reste ainsi jusqu’à ce que le jeune exalté cesse de parler. Puis Jean de la Croix se relève et baise son scapulaire en disant : "Que se soit pour l’amour de Dieu". Alors le religieux est confus et repentant.

  • L’attention aux peines des autres : Augustin, un frère convers était de mauvaise santé, et il avait tellement peur de ne pas être accepté dans la communauté. Le prieur Jean de la croix accélère les choses : "Recevons la profession de frère Augustin !"

Extraits de : Crisogono de Gesù, Jean de la Croix, sa vie, Cerf, Paris 1982, p. 235-245


Synthèse F. Breynaert

Lire plus sur saint Jean de la Croix