Barcelone : La Sagrada Família

Barcelone : La Sagrada Família

Nom complet :

En catalan : Temple Expiatori de la Sagrada Família.

En français : Temple expiatoire de la Famille.

Une œuvre expiatoire :

S'agissant d'un temple expiatoire, les travaux sont exclusivement financés grâce à l'aumône. En conséquence, il n'a pas été possible de construire simultanément les différentes parties du monument lorsqu'il l'eut fallu, mais depuis les années 1990, l'affluence de visiteurs et le renom mondial de l'œuvre ont fait évoluer la situation économique.

Un poème mystique, un patrimoine de l'humanité :

L'architecte catalan Antoni Gaudí (1852-1926) a conçu une minutieuse symbologie qui fait de cet édifice un poème mystique. Il a également fait preuve de grandes audaces de construction formelle.

La Sagrada Família est le monument le plus visité d'Espagne, avec 2,7 millions de visiteurs en 2008. L'œuvre réalisée du vivant d'Antoni Gaudí, la crypte et la façade de la Nativité, a été déclarée patrimoine de l'humanité par l'Unesco en 2005.

Une basilique mineure :

Cette église a été élevée le 7 Novembre 2010 au rang de basilique mineure par le pape Benoît XVI.

« Ce qui m'a particulièrement ému, c'est l'assurance avec laquelle Gaudí, face aux innombrables difficultés qu'il devait affronter, s'exclama plein de confiance en la divine Providence : 'Saint Joseph complétera l'église'. Par conséquent, il n'est pas sans signification maintenant que ce soit un Pape dont le nom de baptême est Joseph qui en fasse la dédicace ».

(extrait de l'homélie de Benoît XVI, 7 novembre 2010)


Architecture :

Les tours représentent les apôtres, les évangélistes, saint Joseph, la Vierge Marie, Jésus.

Façade de la Nativité, façade de la Passion, façade de la gloire :

La façade de la Nativité, également dite « du Levant », est la seule à avoir été construite pendant la vie de Gaudí. Les travaux du temple ont continué à partir de cette porte, puisque, comme Gaudí le dit : « [...] si au lieu de faire cette façade décorée, ornée, ampoulée, j'avais commencé par celle de la Passion, dure, aride, comme faite d'os, les gens se seraient plaints. »

Portes de la foi, de l'espérance et de la charité et l'arbre de vie :

La façade de la Nativité possède trois grands portails. Ils représentent, de gauche à droite, l'Espérance, la Charité, et la Foi.

En plein centre, sur la porte principale et entre les quatre tours, se trouve un cyprès symbolisant l'arbre de la vie.

La porte de l'Espérance représente les noces de Joseph et de Marie à l'intérieur d'une grotte.

La porte de la charité représente la Mère de Dieu et saint Joseph.

La porte de la Foi représente la Visitation, Jésus et les docteurs du Temple, sa présentation au Temple, l'Immaculée Conception, la Trinité, la végétation de la Palestine et Jésus charpentier.

Le cloître :

La construction du cloître commence en 1895 et n'est pas achevée. Il est conçu pour faire le tour du temple comme une sorte de déambulatoire. Gaudí étant un fervent dévot du rosaire, il a disposé le cloître pour pouvoir prier sur ce chemin.

La crypte :

Elle est circulaire, de style néo-gothique de 40 × 30 mètres, avec les bords nervurés. La clef de voûte représente principalement l'Annonciation. C'est l'œuvre du sculpteur Joan Flotats i Llucià. Les sept chapelles sont dédiées à l'Immaculée Conception, au Sacré Cœur et à la famille de Jésus. La chapelle de Joseph est au centre. L'image de saint Joseph est faite dans du bois sculpté par Maximi Sala Sanchez et a été polychromée par le peintre Guixà.


Source : wikipedia.org, le 8 novembre 2010.

F. Breynaert