Cubas : Notre Dame de la Croix

Cubas : Notre Dame de la croix

Cubas est dans la Nouvelle-Castille, diocèse de Tolède.

Historique :

Le lundi 3 mars 1449, à 40 km au sud-ouest de Madrid, Inès Martinez, douze ans et demi, garde des cochons à Fuente Cecilia, champ situé à l’extérieur du village.

« J’ai vu une très belle dame, vêtue d’un habit d’or, qui s’approchait de moi et m’a dit : - Que fais-tu ici chérie ? J’ai répondu : – Je garde ces porcs” », raconte Inès.

L’apparition la prévient d’une épidémie imminente et lui demande d’alerter les siens. « Dis à tout le monde de se confesser et de se repentir » Inès n’obéit pas.

Le lendemain, au lieu-dit Arroyo de Torrejón, la « Vierge apparaît » à nouveau et lui dit :

- Ma fille, pourquoi n’as-tu pas répété ce que je t’avais dit hier ?

– Parce que j’avais peur que personne ne me croie, répond Inès.

– Fais attention : je t’ordonne de le dire, et si on ne te croit pas, je te donnerai un signe que tous verront.

– Et qui êtes-vous ? poursuit la voyante.

– Je ne te le dirai pas maintenant.

Inès lui promet de parler à ses parents et à quelques personnes.

L’apparition se renouvelle le vendredi 7 mars 1449, au lieu-dit Padro Nuevo.

- As-tu annoncé ce que je t’avais dit ?

– Oui, je l’ai dit à mon père, ma mère et à d’autres, lui répond la fillette.

– Fais-le savoir au prêtre !

Le dimanche 9 mars, à La Ciroleda, Inès voit la « très belle dame ».

- N’aie pas peur, lui dit-Elle.

– Qui êtes-vous ? interroge Inès, impressionnée.

– Je suis la Vierge Marie.

L’apparition « imprime » alors avec son pouce « une croix » sur la main de la fillette. Dans la soirée, les villageois viennent en procession sur les lieux. La Vierge se montre une nouvelle fois et « plante une croix » à l’endroit où elle veut que l’on construise une église. Elle demande à Inès de se rendre au sanctuaire de Guadalupe. La fillette obéit. Le 19 mars, Inès est de retour chez elle. La Vierge apparaît une dernière fois et lui annonce des « signes ».

Reconnaissance des faits et construction du sanctuaire :

Le 21 mars 1449, un notaire rédige le récit d’Inès. Le 23 avril suivant, Mgr Alfonso Carrillo, archevêque de Tolède, ouvre une enquête. Il autorise rapidement la construction du sanctuaire dédié à Notre-Dame de la Croix.


Cf. Bouflet-Boutry, Un signe dans le ciel Paris, Grasset 1997, p.42-43 ; Chrétiens magazine, no 119, février 1999 ; G. Calvo Moralejo, « Santa Maria de la Cruz », Antonianum, t. L, 1975, 561-575 ; Patrick SBALCHIERO article « Cubas », dans : René LAURENTIN et Patrick SBALCHIERO, Dictionnaire encyclopédique des apparitions de la Vierge. Inventaire des origines à nos jours. Méthodologie, prosopopée, approche interdisciplinaire, Fayard, Paris 2007.