Vatican II encourage la dévotion mariale

Lumen Gentium 67 « exhorte tous les fils de l’Eglise »

Texte du concile :

"Le saint Concile enseigne expressément cette doctrine catholique et, en même temps, exhorte tous les fils de l'Eglise

- à pratiquer généreusement le culte, spécialement le culte liturgique, à l'égard de la bienheureuse Vierge;

- à tenir en grande estime les pratiques et les exercices de dévotion de caractère marial que le magistère de l'Eglise recommande depuis des siècles;

- à observer religieusement ce qui, dans le passé, a été décidé quant au culte des images du Christ, de la bienheureuse Vierge et des saints.

En outre, il exhorte avec force les théologiens et les prédicateurs à s'abstenir avec soin de toute fausse exaltation, comme aussi de toute étroitesse d'esprit lorsqu'ils ont à considérer la dignité particulière de la Mère de Dieu.

Par l'étude, menée sous la direction du magistère, de la Ecriture, des saints Pères, des docteurs et des liturgies de l'Eglise, ils doivent expliquer correctement le rôle et les privilèges de la bienheureuse Vierge: tout est tourné vers le Christ, source exclusive de la vérité, de la sainteté et de la dévotion. Dans leurs paroles, ou leurs actions, ils doivent éviter avec soin tout ce qui pourrait induire en erreur les frères séparés, ou n'importe quelle autre personne, au sujet de la véritable doctrine de l'Eglise.

Les fidèles, eux, doivent se rappeler que la vraie dévotion ne consiste ni dans un sentimentalisme stérile et passager, ni dans une certaine crédulité vaine, mais, au contraire, qu'elle procède de la vraie foi, qui nous porte à reconnaître la prééminence de la Mère de Dieu, nous pousse à un amour de fils envers notre Mère et à l'imitation de ses vertus."

(Vatican II, Lumen gentium 67)

Commentaire :

Volontairement le concile ne s’adresse pas uniquement aux évêques, mais aussi aux prêtres, aux religieux et aux laïcs à apporter leur concours.

Parlant du culte marial :

Il s’agit d’abord du culte liturgique.
Viennent ensuite les exercices de piété, on pense au Rosaire mais le concile ne l’a pas nommé car c’est une prière uniquement de l’Eglise catholique de rite latin, les catholiques des rites orientaux pratiquent plutôt l’Akathistos ou la Paraclisis.
Enfin, le concile recommande les prescriptions du 2° concile de Nicée et du concile de Trente en ce qui concerne le culte des images.

Le concile s'adresse aux prédicateurs : ils doivent veiller sur la doctrine.

Le concile s'adresse aux fidèles : le fondement de la dévotion mariale est la vraie foi. L’adhésion à la Révélation concernant Marie, la Mère de Dieu, conduit à reconnaître sa sublime dignité, c’est l’hommage de l’esprit. Aussitôt suit l’hommage du cœur et de la vie parce que la vraie foi pousse à l’amour de Marie, notre mère, et à imiter ses vertus.


F. Breynaert

cf. www.testimariani.com

Par discrétion je ne communique que des prénoms et pas de nom
 
Je serai informé de la prise en charge de mon intention par email Mon prénom sera transmis à la personne qui priera pour mon intention