Saint Joseph époux et père

Saint Joseph, époux et père

"Il est deux créatures dont la sainteté est d'un ordre tout à fait à part, c'est-à-dire qui ont avec la Trinité des liens tout à fait incomparable aux autres : c'est d'abord la Mère de Dieu, et c'est à côté d'elle, saint Joseph.

Toutes les créatures sanctifiées le sont en suite de l'Incarnation ; Marie et Joseph ont aussi reçu les effets de l'Incarnation rédemptrice ; mais d'abord Dieu les a destinés à être associés à Lui, chacun à sa manière, pour la réalisation même de l'Incarnation." (1)

Saint Joseph est appelé dans l'Evangile fiancé et époux de Marie (Mt 1, 18-20).

Nous verrons dans ce chapitre que la conception virginale de Marie n'a pas supprimé cette réalité. La virginité de Marie n'exprime rien contre l'amour humain. Le sens est tout autre. Il s'agit d'accueillir le miracle de l'Incarnation, et une vie plus de vivante que la nôtre. Au contraire, l'épreuve que Joseph a vécu au moment de l'Incarnation transfigure le mariage de Joseph, dans l'Esprit Saint.

Saint Joseph est appelé dans l'Evangile Père de Jésus, quand Jésus est jeune (Lc 2, 33 ; Lc 2, 48...) et ensuite (Lc 4, 22 ; Jn 1, 45 ; Jn 6, 42...).

Le fait qu'à douze ans Jésus reste au temple et déclare à ses parents "Ne saviez-vous pas que je dois être dans la maison de mon Père?" (Luc 2, 49) n'efface pas la paternité de Joseph. En effet, Jésus retourne à Nazareth et "il leur était soumis" (Luc 2, 51). Joseph va alors enseigner un métier à Jésus et l'insérer dans la vie sociale : Joseph est un vrai père.

Ainsi, ce que Joseph a vécu lorsque Jésus avait douze ans est une épreuve. Comme on affine l'or par le feu, la paternité de Joseph a été rendue encore plus sensible à la présence et à la volonté du Père céleste.

Mystère "pascal".

Saint Joseph n'a pas vécu le mystère pascal à la manière de Marie se tenant debout au pied de la croix. Cependant il est significatif que l'épisode de Jésus à douze ans ait eu lieu pendant la Pâque juive.

Saint Joseph a vécu le mystère pascal d'une manière très proche de ce que chacun de nous peut vivre : dans ses relations humaines et familiales.


(1) Chanoine D.-J. Lallement, Mystère de la paternité de saint Joseph - Tequi 1986 - p. 34


Françoise Breynaert

Par discrétion je ne communique que des prénoms et pas de nom
 
Je serai informé de la prise en charge de mon intention par email Mon prénom sera transmis à la personne qui priera pour mon intention