Joseph dans l’Esprit Saint

Joseph dans l’Esprit Saint

Joseph a été touché par l'Esprit Saint à travers l'ange

A travers l'ange, c'est Dieu et son Esprit Saint qui guide Joseph et lui indique la voie à suivre : prendre Marie comme épouse, fuir en Egypte, s'installer à Nazareth. L'obéissance à l'ange inclut une obéissance aux motions de l'Esprit Saint.

Joseph a été touché par l'Esprit Saint, dans son rôle d'époux

« "Ce qui est engendré en elle vient de l'Esprit-Saint" (Mt1,20) : ne faut-il pas conclure, devant ces expressions, que son amour d'homme est, lui aussi, régénéré par l'Esprit-Saint ? [...]

Joseph, obéissant à l'Esprit, retrouva précisément en lui la source de l'amour, de son amour sponsal [= conjugal] d'homme, et cet amour fut plus grand que ce que l'homme juste pouvait attendre selon la mesure de son cœur humain. » (Jean Paul II, RC 19)

Par conséquent, Joseph vit son mariage et toutes les grandes étapes (prendre Marie comme épouse, fuir en Egypte, s'installer à Nazareth)

- avec tous les dons de l'Esprit Saint : "la sagesse, l'intelligence, le conseil, la force, la science, la piété et la crainte de Dieu" (Is 11, 1-2).

- et tous les fruits de l'Esprit Saint : "charité, joie, paix, patience, longanimité, bonté, bénignité, mansuétude, fidélité, modestie, continence, chasteté" (Ga 5,22-23).

Joseph a été touché par l'Esprit Saint, dans son rôle de Père

L'amour paternel, Joseph le reçoit de Dieu, comme un don.

Il reçoit ce don de Dieu le Père :

« Il convient donc de reconnaître que Joseph eut à l'égard de Jésus, par un don spécial du ciel, tout l'amour naturel, toute l'affectueuse sollicitude que peut connaître un cœur de père.

En même temps que la puissance paternelle sur Jésus, Dieu a aussi accordé à Joseph l'amour correspondant, cet amour qui a sa source dans le Père, "de qui toute paternité, au ciel et sur la terre, tire son nom" (Ep 3, 15). »

(Jean Paul II, R.C. 8).

Il reçoit ce don de Dieu le Fils :

« Puisque l'amour paternel de Joseph ne pouvait pas ne pas influer sur l'amour filial de Jésus et que, réciproquement, l'amour "filial" de Jésus ne pouvait pas ne pas influer sur l'amour paternel de Joseph, comment arriver à reconnaître en profondeur cette relation tout à fait singulière ? »

(Jean Paul II, R.C. 27).

Joseph reçoit donc ce don du Père et du Fils, et de l'Esprit Saint qui est le lien d'amour entre le Père et le Fils.

Saint Joseph parle aux pères d'aujourd'hui.

Il leur dit que l'amour paternel se reçoit de Dieu le Père, en priant dans l'Esprit Saint.

L'amour paternel se reçoit aussi de l'enfant, c'est-à-dire au fur et à mesure que l'enfant évolue, grandit, interroge et appelle une réponse. L'Esprit Saint parle par la vie.

Conséquence : Joseph ouvre un espace à Dieu le Père

Joseph donne place à Dieu le Père dans sa propre vie.

Trois fois, il obéit à Dieu qui lui parle par la voix de l'ange. (Pour nous, Dieu parle par les évènements, les rencontres, les autres, la prière). Cette obéissance est le signe que son cœur est libre, ouvert à la transcendance de Dieu.

Chacun de nous est aussi appelé à vivre cette obéissance de la foi.

Joseph donne place à Dieu le Père dans la vie de son épouse.

Il a une attitude d'offrande envers Marie, jusqu'à décider le sacrifice de son projet de mariage. Cette offrande exprime son amour d'époux. Et finalement, il est l'époux de Marie. Son amour conjugal est pétri de don de soi. Cette offrande ne change pas la nature de Marie, qui reste sa fiancée et devient son épouse. Offerts, ces évènements prennent leur place, ni plus ni moins ; et le cœur se trouve libre, léger, disponible, en paix. L'amour de Joseph ne prend pas toute la place mais il laisse à Marie l'espace d'accomplir sa vocation très particulière de fille du Père, mère du Fils, épouse de l'Esprit Saint...

Pour chacun de nous, « Le mariage et la virginité sont les deux manières d'exprimer et de vivre l'unique mystère de l'Alliance de Dieu avec son peuple » («Familiaris Consortio», 16, cité dans RC 20), chacun de nous est appelé à vivre le don de soi, l'offrande qui donne place à Dieu dans la vie des autres.

Joseph donne place à Dieu le Père dans la vie de son fils Jésus.

La Présentation de Jésus au temple dépasse largement ce que demande la loi. En effet, la circoncision de l'enfant et la purification de la mère n'exigeaient pas un déplacement à Jérusalem. Cet acte de présentation de l'enfant est un acte de piété profonde, de générosité, d'offrande.

La naissance de Jésus dans le foyer de Joseph est un évènement offert, Joseph n'en prend pas possession, l'enfant âgé de douze ans pourra ensuite rester « aux affaires de son Père » (Lc 2, 49-50). En effet, si Joseph et Marie l'ont cherché avec angoisse, ils l'ont cependant cherché après une journée de marche, signe que ni l'un ni l'autre ne l'accaparait (Lc 2, 43-45).


Abréviation :

R.C. : Jean Paul II, Lettre apostolique « Redemptoris Custos » (15 août 1989)


F. Breynaert

Par discrétion je ne communique que des prénoms et pas de nom
 
Je serai informé de la prise en charge de mon intention par email Mon prénom sera transmis à la personne qui priera pour mon intention