Que dit saint Joseph aux pères d’aujourd’hui?

Que dit saint Joseph aux pères d’aujourd’hui?

Il ne laisse pas étouffer sa vie intérieure

Par sa conduite, saint Joseph rappelle aux pères d’aujourd’hui que la règle suprême à suivre pour tous doit être la volonté de Dieu. Dieu a une volonté sur la vie de chacun. Il est fondamental de savoir l’écouter.

Saint Joseph n’était pas un moine, c’était un laïc ; saint Joseph n’était pas un intellectuel, c’était un artisan. Eh bien, tout en étant immergé dans les problèmes matériels, il ne laissait pas étouffer sa vie intérieure et il savait se tenir en contact avec Dieu.

Il sait recevoir les qualités de son épouse et de son fils

Saint Joseph était le chef de la Famille et cependant, devant son épouse qui était la Mère de Dieu, et devant son fils Jésus qui était le fils de Dieu, Joseph n’était certainement pas le plus grand. Il est difficile de réunir dans la même personne la responsabilité et la reconnaissance de la dignité des autres parce que celui qui est à la tête est porté à se considérer comme le plus grand en tout. Il y a des femmes et des fils qui sont certainement meilleurs et plus doués que des pères. Le père, sans renoncer à sa propre responsabilité, doit savoir reconnaître, respecter et recevoir de telles qualités. […]

Il est disponible

Aimer veut surtout dire concourir à réaliser dans les autres le projet que Dieu a sur eux. Ceci comporte le don de soi ou le sacrifice. Les parents accomplissent beaucoup de sacrifices, mais trop souvent seulement pour réaliser dans leurs fils leurs propres projets et non pas ceux de Dieu. Au contraire, saint Joseph s’est tout de suite mis à la totale disposition du Messie conçu dans sa maison ; il n’a pas hésité, comme époux, à sacrifier ses légitimes aspirations humaines pour permettre à Marie, l’élue entre toutes les femmes, d’être la mère de Dieu et de réaliser en elle ce projet divin. […]

Il ne néglige pas ses devoirs de père

Le titre de père, reconnu à saint Joseph par Marie et par Jésus montre que la paternité humaine n’est pas seulement, comme chez les animaux, l’acte simple de la génération, mais elle comprend d’autres fonctions, également importantes pour le développement de l’enfant, comme l’accueil et l’éducation. Saint Joseph a accueilli Jésus dans sa famille, en lui donnant le nom, la subsistance, l’éducation, le métier et la condition sociale, en ne négligeant rien de ses devoirs de père. […]

Il est prudent et réfléchi

Pendant la fuite en Egypte, la famille est confiée à la garde de l'homme, que Dieu juge suffisante, si cet homme obéit à sa volonté et se laisse guider par Dieu.

La liturgie rappelle qu'« à saint Joseph a été confiée la garde des mystères du salut à l'aube des temps nouveaux » et elle précise qu'« il fut le serviteur fidèle et prudent à qui Dieu confia la Famille pour qu'il veille comme un père sur son Fils unique ».


«Missale Romanum», Praefatio «in Sollemnitate S. Ioseph Sponsi B.V.M.»


Extrait de : T. Stramare,

San Giuseppe nel mistero di Dio, Piemme 1992,

p. 198-201 et 238-240.


Par discrétion je ne communique que des prénoms et pas de nom
 
Je serai informé de la prise en charge de mon intention par email Mon prénom sera transmis à la personne qui priera pour mon intention