Les Eglises orientales et l'Immaculée

En ce qui concerne la conception, les Orientaux héritent de la théologie de saint Grégoire de Nysse qui explique que par un raisonnement théologique que la conception de l'embryon est un seul et unique acte de Dieu qui crée simultanément le corps et l'âme, et sans lequel l'acte procréateur des époux serait impuissant.

En Occident, St Thomas (Luther et bien d'autres), influencés par Aristote, furent éloignés de cette doctrine simple. Mais le renouveau patristique en Occident rapproche actuellement sur ce point l'Eglise d'Occident de l'Eglise d'Orient.

En ce qui concerne le péché originel, de manière schématique

En Occident, le péché originel était compris comme un acte commis par Adam en qui chacun est impliqué à travers une responsabilité personnelle véritable.

Par contre, selon la théologie orientale, les descendants d'Adam ne sont pas responsables d'un péché qu'ils n'ont pas personnellement commis. Pour eux donc le péché originel consisterait simplement à être héritiers des conséquences de la faute commise par les premiers parents, c'est-à-dire des passions (pathos), de la corruption (phthora) et de la mort (thanatos), on peut donc dire à la fois que Marie n'est pas exempte du péché originel et qu'elle est toute immaculée.

L'Eglise orthodoxe, comme la tradition des pères de l'Eglise, met l'accent sur la perspective positive de sanctification. L'Eglise orthodoxe préfère parler de Marie "pétrie de l'Esprit Saint", ou "Toute " (Panaghia). (Lire plus sur Marie et l'Esprit Saint...)

Le L'Immaculée conception au concile Vatican IIconcile Vatican II et les papes ultérieurs en ont tenu compte et ont formulé le mystère de l'Immaculée Conception en associant à la perspective de l'exemption du péché la perspective positive "pétrie de l'Esprit Saint".

JE PARTICIPE !