Marie dans la gloire de Dieu

Marie dans la gloire de Dieu

La condition post-temporelle de Marie est vue par les pères de l'Eglise comme une élévation dans la gloire du Seigneur :

- « Le Christ notre Dieu a établi et fixé, en conformité au consentement de son Père et de l'Esprit Saint de faire monter auprès de lui sa mère pour qu'elle soit avec lui exaltée dans la gloire. » [1]

- Libre de la corruption, le Fils l'a assumée auprès de lui[2].

- Le Christ l'a appelée au siège de la béatitude[3].

- « Ton âme assurément n'est pas descendue dans l'Hadès mais bien plus, ta chair elle-même "n'a pas vu la corruption"[4] Ton corps sans souillure et très pur ne fut pas abandonné à la terre : mais aux demeures royales des cieux tu fus emportée, toi, la reine, la souveraine, la maîtresse, la Mère de Dieu, la vraie Théotokos. »[5]

Pendant que Marie est transférée dans la gloire le cosmos est bouleversé :

« Qu'advient-il alors ? Je suppose les éléments ébranlés et bouleversés, des voix, des rumeurs, des fracas (...) Alors les maladies étaient en fuite, les bandes de démons en déroute, de partout refoulées aux demeures souterraines. L'air, l'éther, le ciel étaient sanctifiés par la montée de l'esprit, la terre par la déposition du corps. (...) Dans la langue des anges, un hymne se fait entendre, tel qu'ils peuvent le moduler, tandis que les Apôtres et les Pères tout remplis de Dieu chantent des cantiques divins composés par l'Esprit »[6]

N.B. Pour rendre plus compréhensible l'Assomption de Marie dans la gloire, les pères de l'Eglise prendront la figure d'Elie ou celle de l'arche d'Alliance.


[1] Modeste de Jérusalem, Homélie (louange) sur la dormition, 2

[2] Germain de Constantinople, 1e discours sur la dormition

[3] Modeste de Jérusalem, Homélie (louange) sur la dormition, 10

[4] Act. 2,31. Cf. Ps. 16,10. Application à la Théotokos de ce qui est dit de son Fils, préservé de la corruption.

[5] Saint Jean Damascène, sur la dormition I,12, in sources chrétiennes 80, par P.VOULET, Cerf, Paris, 1961, p. 117.

[6] Saint Jean Damascène, sur la dormition II,11, in sources chrétiennes 80, par P.VOULET, Cerf, Paris, 1961, p. 151-153


A. Gila

JE PARTICIPE !