L’adoration de Jésus est-elle le fruit d’influences extérieures ?