Jn 2, 6 : Les six jarres et la plénitude des temps

Jn 2, 6 : Les six jarres et la plénitude des temps

« Or il y avait six récipients de pierre, utilisés pour la purification des Juifs, et qui contenaient deux ou trois mesures chacun. »

(Jn 2,6)

Les six jarres de Cana ont une valeur symbolique :

Six et la plénitude des temps

Dieu créa le monde en six jours et le septième jour il se reposa (Gn 2,2 dans les Septante). Or, le récit de la création a une charge prophétique : la manière avec laquelle Dieu crée le monde prélude à la manière avec laquelle il le récrée en le perfectionnant pendant toute l’histoire du salut. C’est pourquoi les éléments de Gn 1-3 deviennent l’objet d’une relecture eschatologique (pour l'avenir et la plénitude des temps). (Cf. Gal 4, 4, la plénitude des temps)

Six, comme toute l'histoire humaine

Dans le livre de la Genèse au chapitre un, les six jours de la création, matérialisent six millénaires, parce que 1000 ans sont comme un jour (Ps 90,4), ou les grandes époques où Dieu mènera à la perfection l’œuvre de ses mains et la fera reposer dans le Shabbat de la fin des temps. Beaucoup de pères de l’Église avaient divisé ainsi les six âges:

1° d’Adam à Noé;

2° de Noé à Abraham ;

3° d’Abraham à David ;

4° de David à l’exil à Babylone ;

5° de l’exil à Jean Baptiste ;

6° l’ère de la présence de Jésus Christ jusqu’à la résurrection et le jugement final.

Comment cette tradition est-elle née ?

Le récit de Genèse, au chapitre deux et trois, reflète l’histoire d’Israël, et reflète la révélation faite dans l’histoire d’Israël: Adam est créé comme Israël est sorti du chaos ; Adam et Ève, comme Israël, reçoivent une loi ; Adam et Ève, comme Israël, pèchent; Adam et Ève, comme l’Israël, vivent une reprise du dialogue et reçoivent une promesse d’espoir.

Puis, le récit de Genèse fut interprété comme origine de toute l’humanité, créé dans l’amour d’une alliance : il y a une alliance avant l’alliance avec Israël : l’alliance avec Noé et avec Adam ; et telle est aujourd’hui encore la lecture chrétienne.

Dieu entre dans l’histoire, il respecte notre capacité de réception c’est-à-dire notre rythme, nos étapes.

Dans l’évangile de Cana (Jn 6), les six jarres évoquent les 6 grandes étapes.

6 jarres de 2 ou 3 mesures :

Deux ou trois mesures, c'est une abondance extraordinaire, une quantité de vin énorme. Il y a aussi un jeu sur les nombres : 2 est le premier des chiffres pairs et féminins, 3 est le premier des chiffres impairs et masculins, 2 et 3 forment ensemble un nombre parfait.


A.SERRA

Cf. A.SERRA, Maria e la pienezza del tempo, Paoline, 1999, pp. 29-49

Cf. A.SERRA, Maria a Cana e presso la croce, Roma 1991