Cana, Marie et le don généreux

Cana, Marie et le don généreux

L’évangile nous montre la surabondance du pain qui reste dans le miracle de la multiplication des pains (cf. Mc 8,8) et la surabondance du vin de Cana (cf. Jn 2,7)

Marie est la créature du cadeau, parce que c’est la femme du Oui: et cela depuis l’annonciation jusqu’à la Croix. Dans un certain sens, elle nous a donné le Fils le jour de Noël, mais elle a continué à nous le donner, en participant à une mystérieuse série de dons qui se développe en particulier sur la Croix.

1,3 milliards de gens n’ont pas accès à l’eau potable; un enfant sur sept ne va pas à l’école; 840 millions d’enfants sont mal-nutris. Le patrimoine des 200 plus riches du monde, de 1994 à 1998, a augmenté en passant de 440 milliards de dollars à plus de 1.000, ce qui vaut le revenu de 41% de la population mondiale. En le voulant, ces 200 riches pourraient offrir une instruction de base à tous les enfants de la planète, en donnant seulement tous les ans 1% de leurs richesses.

Donner est la vérité de l’Eucharistie et du mystère marial, mais c’est aussi la vérité de l’homme. L’homme s’explique seulement comme cadeau.


Michele Giulio MASCIARELLI, La maestra, lezioni mariane a Cana, libreria editrice vaticana, 00120 Città del Vaticano 2000, p. 50-57.