Vatican II parle de Noël

Vatican II parle de Noël

La naissance du Christ fut une « consécration de son intégrité virginale » (LG 57), c’est à dire que la présence du Christ en Marie est une plénitude telle que Marie va demeurer dans l’état de virginité, aussi bien biologique que spirituelle :

"L'union de la Mère avec son Fils dans l’œuvre du salut est manifeste dès l’heure de la conception virginale du Christ jusqu’à sa mort ; et d’abord quand Marie, partant en hâte pour visiter Elisabeth, est saluée par celle-ci du nom de bienheureuse pour avoir cru au salut promis, tandis que le Précurseur tressaillait au sein de sa mère (cf. Lc 1, 41-45 ) ; lors de la Nativité ensuite, quand la Mère de Dieu présenta dans la joie aux pasteurs et aux mages son Fils premier-né, dont la naissance était non la perte mais la consécration de son intégrité virginale."

L'attitude de Marie, sa tendresse maternelle, que saint Luc a souligné en répétant que l'enfant est enveloppé de langes, devient un modèle pour les prêtres et tout ceux qui ont une mission dans l'Eglise :

"La Vierge a été par sa vie le modèle de cet amour maternel dont doivent être animés tous ceux qui, associés à la mission apostolique de l’Eglise, travaillent à la régénération des hommes."

(Vatican II, constitution dogmatique Lumen gentium 65)

Lire plus sur Vatican II

Françoise Breynaert

 

JE PARTICIPE !