L’Incarnation, acte de la miséricorde divine

L'incarnation, acte de la miséricorde divine

Prenons un exemple familier:

Un enfant casse une porcelaine, honteux et en colère, il va se cacher dans l’obscurité de la cave. Après un certain temps, le père ou la mère ouvre la porte, un rayon de soleil illumine l’escalier et rejoint l’enfant qui se laisse rejoindre en bas, se laisse prendre par la main et remonte.

Si l’enfant représente l’humanité, la porte qui s’ouvre représente « l’ouverture du ciel ».

Dans l'Ecriture, l'Incarnation est un acte de miséricorde divine: C'est ce fait fondamental qui nous fait comprendre ensuite que Marie soit Mère de miséricorde.

L’Incarnation de Jésus est bien sûr une ouverture du ciel, infiniment : elle dévoile Dieu ! Elle transmet la lumière venant du ciel ! Elle unit l’humanité à la gloire de la vie divine ! L’Incarnation est une miséricorde de Dieu.

Le Nouveau Testament le précise et insiste…

Au moment de l’annonce à Joseph, il est dit que l’enfant conçu de l’Esprit Saint « sauvera son peuple de ses péchés » (Mt 2,21).

Le Magnificat de Marie chante les grandes choses que Dieu a faite, c’est-à-dire, juste avant dans le récit de Luc, l’Incarnation. Or, au centre et à la charnière du Magnificat, il y a l’admiration de la miséricorde de Dieu (Lc 1, 50). Marie chante l’Incarnation comme un acte de miséricorde !

Et c’est bien en ce sens que la tradition de l’Eglise lira l’Ecriture:

Nous donnons ci dessous plusieurs exemples, soulignons-en deux :

En Occident, la liturgie gallicane 7ème - 8ème siècle parle de miséricorde quand Dieu descend du ciel (un peu comme dans l'exemple pris en introduction avec la lumière qui descend dans l'escalier de la cave où l'enfant s'est caché).

En Orient, Germain II de Constantinople explique que Dieu se fait de nouveau présent, alors que le péché avait chassé la présence de Dieu ; il souligne aussitot la virginité de Marie, comme s'il était important d'etre vierge de tout ce qui est trop humain (nos raisonnements, nos amertumes) pour accueillir l'esprit de réconciliation...

Miséricorde de Dieu, réconciliation avec Dieu, l’Annonciation - Incarnation ne peut que rejaillir en fruit de réconciliation dans les peuples et entre les nations.

Lire des exemples vécus sur ce thème (cliquez).

La Miséricorde de Dieu, et celle de Marie, s'exprimera ensuite au calvaire et au cénacle de la Pentecôte. Mais, en un sens, tout est déjà contenu au moment de l'Incarnation.


F. Breynaert

Cf. F. Breynaert, A l’écoute de Marie, Tome 1,

Brive 2007, p. 37 et 47

Par discrétion je ne communique que des prénoms et pas de nom
 
Je serai informé de la prise en charge de mon intention par email Mon prénom sera transmis à la personne qui priera pour mon intention