Mt 1-2 : la Mère au service de l'Enfant

Matthieu : la Mère au service de l'Enfant

L’Evangile de saint Matthieu présente Marie comme une mère au service de son Enfant, Jésus, conçu de l’Esprit Saint.

Saint Matthieu commence son oeuvre avec la généalogie de Jésus (Mt 1, 1-17). Sur le fond d'une longue série de générations humaines et en rupture avec elle, Matthieu souligne que Jésus n'a pas été engendré par un père humain. Il a commencé sa vie en Marie par l’œuvre de l'Esprit Saint.

Le rôle de Joseph est de prendre Marie avec lui, comme son épouse, et de donner le nom à l’enfant. Par Joseph, Jésus est légitimement inséré dans la généalogie. Joseph offre une protection et permet à Marie de réaliser son rôle maternel.

Dans le 2ème chapitre de Matthieu, Marie paraît toujours associée à l'enfant : au moment de l'arrivée des Mages venus d’Orient (Mt 2,11), pendant la fuite en Egypte (Mt 2, 13-14), au retour au Nazareth (Mt 2,20-21).

L'arrivée des Mages, images des gentils qui parviendront à la foi et entreront dans la communauté chrétienne après les Pâques, mérite un intérêt particulier. Il est dit d’eux :

« Entrés dans la maison, ils virent l'enfant avec Marie sa mère, et se prosternant, ils l'adorèrent. »

(Mt 2, 11)

Aucune mention de Joseph dans cette scène. Jésus n’est pas conçu d’un père humain. C’est l'enfant qui est adoré, devant lui on se prosterne, à lui sont offerts les cadeaux précieux, en lui on reconnaît le Messie destiné à étendre sa domination sur l’univers (Ps 72,5ss.).

Une telle mère participe à la dignité du fils roi-Messie et fils de Dieu

L'enfant n'est pas seul, il est avec Marie sa mère : l’expression "l'enfant et sa mère", répétée plusieurs fois par l'évangéliste évoque l’étroite communion de vie entre Marie et son fils. L'enfant dépend de la mère et celle-ci avec son cœur et avec toutes ses forces est à la disposition de son enfant.

L'unité inséparable "l’enfant avec Marie sa mère" (Mt 2, 11) est le fil conducteur de l’image de Marie en Matthieu 2 : une telle mère participe à la dignité du fils roi-Messie et fils de Dieu ; elle participe aussi aux événements douloureux et glorieux, en formant presque un tout un avec lui.

C’est l’origine de l'icône de Marie avec l'enfant Jésus dans les bras, icône enracinée profondément dans la tradition iconographique chrétienne orientale et occidentale. Elle résume de manière picturale le message de Matthieu 2 sur "l’enfant avec Marie sa mère."

L'évangéliste omet de dire comment Marie est venue à la connaissance de son rôle et comme elle l’a accueilli. Dieu l’a choisie et appelée, et au moyen de son action créatrice elle a été rendue capable de devenir la mère du Christ. Dieu lui a assigné la tâche d'être pour Israël et pour l'humanité la mère du Sauveur, l'Emmanuel.

A partir du sobre exposé de l'évangéliste nous ne savons pas ce qu’a pensé, entendu et dit Marie. Matthieu met au centre son service maternel : elle est mère par l’opération de l'Esprit Saint et vit comme mère complètement donnée à son enfant ; elle sert la venue et la croissance humaine de Jésus et sert le peuple de Dieu à qui elle porte le Sauveur.


+ Francesco Lambiasi

évêque d'Anagni-Alatri, vicariat de Rome.

Extrait de :

"Sulle trace del Nuovo Testamento, il popolo di Dio incontra Maria, la Madre."

dans : Riparazione Mariana 2001, n° 3, pp. 4-8.

Par discrétion je ne communique que des prénoms et pas de nom
 
Je serai informé de la prise en charge de mon intention par email Mon prénom sera transmis à la personne qui priera pour mon intention