Judith et Marie (approfondissement)

Judith et Marie (approfondissement)

1) Judith et les anciens - Marie, Mère du bon conseil

L'armée assyrienne occupait toutes les sources des Hébreux pour les faire mourir de soif et s'emparer ensuite de leurs villes pour en prendre possession et détruire le Temple de Dieu. Puisque le Peuple de Dieu était découragé et souffrait de la soif, les anciens d'Israël décidèrent face au murmure du peuple de livrer la ville dans les mains des ennemis si Dieu les 5 jours suivants n'était pas intervenu pour les sauver.

Judith leur reprocha de manquer de confiance en Dieu en imposant à Dieu l'heure de son intervention pour venir les sauver. Elle est totalement habitée par la crainte de Dieu et sa confiance en lui est sans limite. Voici son conseil : "S'il n'est pas dans ses intentions de nous sauver avant cette échéance de cinq jours, il peut nous protéger dans le délai qu'il voudra, comme il peut nous détruire à la face de nos ennemis. Mais vous, n'exigez pas de garanties envers les desseins du Seigneur notre Dieu. Car on ne met pas Dieu au pied du mur comme un homme, on ne lui fait pas de sommations comme à un fils d'homme. Dans l'attente patiente de son salut, appelons-le plutôt à notre secours. Il écoutera notre voix si tel est son bon plaisir". (Jdt 8,15-17)

2) Puis Judith intercéda et agit pour son peuple. Même si elle reprocha l'incrédulité des Israélites, elle voulait agir pendant les cinq jours en faveur de son peuple. Elle avait compassion du peuple qui souffrait et n'en pouvait plus... On peut y voir la figure de Notre Dame du secours, Marie médiatrice de toute grâce, Marie qui défend la vie de ses enfants, la compassion de Marie...

3) La beauté de Judith et l'Immaculée

La beauté de Judith étonnait tout le monde. Cependant sa beauté extérieure n'était pas grand chose par rapport à sa beauté intérieure : sa foi, sa confiance, son adhésion et sa soumission à Dieu.... Voyons :" Quand ils virent Judith le visage transformé et les vêtements changés, sa beauté les jeta dans la plus grande stupéfaction. Alors ils lui dirent : Que le Dieu de nos pères te tienne dans sa bienveillance ! Dans la traduction en allemand cette phrase est encore plus parlante : Que le Dieu de nos pères fasse de toi un instrument de sa grâce ! Qu'il donne accomplissement à tes desseins pour la glorification des fils d'Israël et pour l'exaltation de Jérusalem ! Judith adora Dieu et leur dit..... (Jdt 10,7-9) Sa vraie beauté venait d'un cœur qui adorait Dieu. Marie, l'Immaculée, rachetée par une grâce éminente vivait l'union avec le Christ (c'est-à-dire l'adoration de Dieu qui devenait union à Dieu) dès l'Annonciation jusqu'au pied de la Croix.

4) Judith et le Magnificat de Marie

Dieu s'est penché sur son humble servante - Judith - en lui donnant force, courage et victoire pour sauver la vie de son peuple et protéger le Temple saint. C'est pourquoi le peuple l'acclamait :" Tu es la gloire de Jérusalem ! Tu es le grand honneur de notre race! Bénie sois-tu par le Seigneur Tout-Puissant dans la suite des temps" ! (Jdt 15,9) Dans tout le chapitre 16 Judith entonna un chant d'action de grâce où elle glorifiât la grandeur de l'amour et de la miséricorde de Dieu qui intervient en sa faveur ainsi que de celle de son peuple pour le délivrer et le sauver de l'ennemi. On peut très bien faire le lien avec Marie qui chante son Magnificat : "Mon âme exalte le Seigneur exulte mon esprit en Dieu mon Sauveur Il s'est penché sur son humble servante, désormais tous les âges me diront bienheureuse" (Lc 1,46-48). Elle est la gloire de Jérusalem en portant le Sauveur en son sein.

5) Judith et Marie associées à l'œuvre de la Rédemption

Dieu agit avec la libre collaboration de l'homme. Pour Judith sa confiance est gravée dans la mémoire de son peuple ainsi que le souvenir de la puissance de Dieu qui se manifesta grâce à sa confiance et à son agir audacieux... "Jamais la confiance dont tu as fait preuve ne s'effacera de l'esprit des hommes ; mais ils se souviendront éternellement de la puissance de Dieu". (Jdt 13,19)

Marie est devenue Mère de Dieu grâce à la puissance de Dieu et grâce à son oui, sa foi, son adhésion au plan de Dieu. En effet "Bienheureuse celle qui a cru". Par son humilité, son obéissance et sa confiance elle écrase la tête du serpent (la tête de Holopherne pour Judith ) Elle est associée au salut du Christ...

"La Bienheureuse Vierge Marie, Reine des Apôtres, est l'exemple parfait de cette vie semblable à celle de tous, remplie par les soins et les labeurs familiaux, Maire demeurait toujours intimement unie à son Fils et coopérait à l'œuvre du Sauveur à un titre absolument unique"

Conclusion

La vie de Judith illustre très bien le rôle de Marie comme Mère de l'Eglise, comme celle qui d'une façon absolument unique est associée à l'œuvre de la Rédemption du Christ. Judith intervient d'une manière efficace et ne recule devant aucun sacrifice même pas celui de risquer sa propre vie pour sauver son peuple.... Et en même temps, Judith comme Marie est un modèle de foi, d'espérance, de charité, d'adoration, de soumission et d'union à Dieu.


Soeur Gabriella, communauté des Béatitudes, Nay, France.