Esdras-Néhémie

Esdras-Néhémie

Rappel sur le contexte historique.

Toute la population d'Israël n'avait pas été déportée à Babylone. La majorité du peuple se composait de petits cultivateurs qui restèrent au pays. Cependant, ils ne firent rien pour relever leur nation.

En l'an 538 avant J-C, un décret du roi perse Cyrus, vainqueur des Chaldéens, autorise le retour au pays de tous les Juifs déportés à Babylone. Le geste de Cyrus était avant tout politique, mais la Bible voit là l'accomplissement des promesses de Dieu aux prophètes. Tous les exilés ne sont pas revenus. Certains avaient obtenu de bons postes en terre d'exil. Ceux qui revinrent sont ceux qui, à l'école des prophètes, étaient décidés à reconstruire un Israël purifié et saint.

En 538, les premiers déportés revinrent avec Zorobabel, un descendant des rois. Leur retour fut difficile. Le décret de Cyrus n'avait pas modifié la situation politique de la Palestine, devenue une province de l'empire perse. Jérusalem reste sous l'autorité de la Samarie du point de vue administratif. Et l'aristocratie samaritaine ne veut pas être dépassée par les notables de Juda qui reviennent au pays après cinquante ans d'exil. Ceci explique les conflits entre Juifs et Samaritains (qui existeront encore au temps de Jésus). Malgré ces difficultés, Zorobabel reconstruit le temple (cf. Esdras 1, 1 à 4, 5), ensuite, les ennemis des Juifs essaient d'empêcher ou de retarder la reconstruction de la ville de Jérusalem. Ils y voient une menace.

En 458 peut être, Esdras vient à son tour. C'est un prêtre instruit.

Il organise la communauté. (Esdras 7-8) ; il préserve l'unité des Juifs et les maintient séparés des autres en interdisant les mariages avec les non-juifs (cf. Esdras 9, 10).

Esdras rassemble les Ecritures et les rassemble (il fait donc une oeuvre d'unité).

La lecture en commun de la Bible devient le moyen d'une foi plus solide et plus responsable (cf. Néhémie 8 ; 2Mc 2, 13-14).

Au centre du Pentateuque, il développe le livre du Lévitique, concernant le temple, la pureté rituelle, les fêtes.

En 445, Néhémie arrive à son tour. Il reconstruit les remparts de Jérusalem et administre la ville pendant douze ans (Néhémie 1-7). Il aura une seconde mission en 425 (Néhémie 13).


Source : Les notes et introductions de la Bible des peuples (2005).
Synthèse F. Breynaert