Lc 2, 21-35 : La Présentation de Jésus au temple

Lc 2,22 Une offrande pour leur purification et la délivrance de Jérusalem

« 22 Et lorsque furent accomplis les jours pour leur purification, selon la loi de Moïse, ils l'emmenèrent à Jérusalem pour le présenter au Seigneur, 23 selon qu'il est écrit dans la Loi du Seigneur: Tout garçon premier-né sera consacré au Seigneur, 24 et pour offrir en sacrifice, suivant ce qui est dit dans la Loi du Seigneur, un couple de tourterelles ou deux jeunes colombes. […] Il y avait aussi une prophétesse, Anne, […] Survenant à cette heure même, elle louait Dieu et parlait de l'enfant à tous ceux qui attendaient la délivrance de Jérusalem. »

(Lc 2, 21-38)

Luc 2,22-38 ne s’intéresse pas en premier lieu ni à la purification de Marie puisque ne dit pas pour "sa purification" mais pour "leur purification", ni à la cérémonie du rachat du premier-né puisqu’il ne mentionne pas les cinq sicles demandés (Nm 18,16).

Saint Luc s’intéresse à "leur purification" (Lc 2,22), c’est-à-dire la "délivrance de Jérusalem", la rédemption d’Israël (Lc 2,38).

Pour « leur purification » est offert un couple de colombe par le couple Joseph et Marie présentant l’enfant Jésus. (1)

Cette offrande pourrait être rapprochée de l’offrande pour la purification d’un nazir, un consacré, qui se serait rendu infidèle (Nm 6,12), or, Israël peut très bien être comparé à un nazir dès lors que c’est un peuple consacré au Seigneur. La loi demande justement dans ce cas l'offrande d'un couple de colombe pour l'holocauste et l'offrande d'un agneau pour le sacrifice pour le péché. (2)

Il y a une sorte d'inclusion entre le début (v. 22) et la fin (v. 38) de cet épisode. Au début il s'agit de "leur purification", et à la fin (v. 38), ce concept est exprimé par la rédemption ou libération de Jérusalem - Jérusalem qui représente tout Israël. (1)

La tradition de l’Eglise, venant après la passion et la résurrection de Jésus, superpose les étapes et lit dans cet épisode une offrande de Jésus en vue de la croix pour la rédemption de toute l’humanité. Mais il y a toujours un grand intérêt à respecter les étapes historiques. Par ce sacrifice, Dieu peut vouloir purifier Israël afin que son peuple puisse accueillir le messie, le reconnaître et justement ne pas le mettre à mort.


(1) A.SERRA, article Bibbia, nel Nuovo dizionario di mariologia, a cura di de Fiores, ed. san Paolo 1985, p.235-237

(2) « Tu es un peuple consacré à YHWH ton Dieu; c'est toi que YHWH ton Dieu a choisi pour son peuple à lui, parmi toutes les nations qui sont sur la terre. » (Dt 7.6, cf. 14,2 ;14,21 ; 26,19 ; Ez 44,19)


F. Breynaert

Extraits de F.Breynaert, A l'écoute de Marie, Brive 2007, préface Mgr Rey, Tome I, p. 107

Par discrétion je ne communique que des prénoms et pas de nom
 
Je serai informé de la prise en charge de mon intention par email Mon prénom sera transmis à la personne qui priera pour mon intention