La Mère de chacun en particulier (Jean Paul II)

La Mère de chacun en particulier (Jean Paul II)

Au moment même de son sacrifice, Jésus dit à sa Mère ces paroles fondamentales : « Femme, voici ton fils » et au disciple : « Voici ta mère ».

Et l'Evangile note qu'après les avoir prononcées, Jésus était conscient que tout était consommé. Le don de la Mère était le don final qu'Il accordait à l'humanité comme fruit de son sacrifice. Il s'agit donc d'un geste qui veut couronner l’œuvre rédemptrice.

En demandant à Marie de considérer le disciple préféré comme son fils, Jésus l'invite à accepter le sacrifice de sa vie et comme prix de cette acceptation, Il l'invite à assumer une nouvelle maternité.

Comme Sauveur de toute l'humanité, Il veut donner à la maternité de Marie la plus grande extension. Il choisit pour cela Jean comme symbole de tous les disciples qu'Il aime et fait comprendre que le don de la Mère est le signe d'une intention spéciale d'amour par laquelle Il embrasse tous ceux qu'Il désire attirer à Lui comme disciples, c'est-à-dire tous les chrétiens et tous les hommes.

En outre, en donnant à cette maternité une forme individuelle, Jésus manifeste la volonté de faire de Marie non seulement la Mère de l'ensemble de ses disciples, mais de chacun d'eux en particulier comme s'il était son seul fils, qui prend la place du Fils unique.


Jean Paul II, Audience générale - le 11 mai 1983

Par discrétion je ne communique que des prénoms et pas de nom
 
Je serai informé de la prise en charge de mon intention par email Mon prénom sera transmis à la personne qui priera pour mon intention