L'ordre bénédictin et la Vierge Marie

L'ordre bénédictin et la Vierge Marie

L'ordre de Saint-Benoît (o.s.b.), plus connu sous le nom d'ordre des bénédictins, a été fondé en 529 par saint Benoît de Nursie (480-547), au mont Cassin.

Par les liens de bas de page découvrez quelques hauts-lieux, de nombreux saints et docteurs de l'Eglise bénédictins, l'hymne Alma redemptoris Mater (d'origine bénédictine)... La fécondité de l'ordre bénédictin continue à travers les siècles. Pour l'époque récente, il faudrait mentionner Dom Guéranger, etc...

Le pape Benoît XVI nous rappelle le charisme du fondateur de l'ordre.

"Sur les cendres de l'Empire romain, Benoît, recherchant avant tout le Royaume de Dieu, jeta, peut-être même sans s'en rendre compte, la semence d'une nouvelle civilisation qui devait se développer, en intégrant les valeurs chrétiennes à l'héritage classique, d'une part, et aux cultures germanique et slave, de l'autre. [...]

Benoît indiqua à ses disciples comme objectif fondamental et même unique de l'existence, la recherche de Dieu: "Quaerere Deum". Il savait toutefois que, lorsque le croyant entre en relation profonde avec Dieu, il ne peut se contenter de vivre de façon médiocre à l'enseigne d'une éthique minimaliste et d'une religiosité superficielle. On comprend alors mieux, sous cette lumière, l'expression que Benoît tira de saint Cyprien et qui résume dans sa Règle (IV, 21) le programme de vie des moines: "Nihil amori Christi praeponere", "Ne rien placer au-dessus de l'amour du Christ".

C'est en cela que consiste la sainteté, proposition valable pour chaque chrétien et devenue une véritable urgence pastorale à notre époque où l'on ressent le besoin d'ancrer la vie et l'histoire à de solides références spirituelles.

Un modèle sublime et parfait de sainteté est représenté par la Très Vierge Marie, qui a vécu en communion constante et profonde avec le Christ. Nous invoquons son intercession, avec celle de saint Benoît, afin que le Seigneur multiplie, également à notre époque, le don d'hommes et de femmes qui, à travers une foi éclairée, témoignée dans la vie, soient dans ce nouveau millénaire le sel de la terre et la lumière du monde."


Extrait de l'Angelus du pape Benoît XVI, 10 juillet 2005

JE PARTICIPE !