La Fête de l'Annonciation

La Fête de l'Annonciation

Le synode arménien de Sis de 1345 a montré que sur la maternité divine de Marie, sur sa plénitude de grâce, mais aussi sur sa coopération à l’œuvre du salut se fonde sa médiation des grâces.

« En ayant porté dans ses bras celui devant qui tremblent de crainte les esprits célestes, elle est celle qui intercède perpétuellement pour le monde, pour toutes les nations qui la célèbrent, la dispensatrice des grâces aux assoiffés, qui joint parmi eux le droit et la grâce. »

Elle est « notre réconciliation », « la médiatrice entre la vie divine et humaine ».

____________________

G. GHARIB e altri, I Testi mariani del I millenario, vol IV, Roma, 1991.