Dimanche et semaine des prêtres (rite maronite)

Dimanche et semaine des prêtres (rite maronite)

Trois semaines avant le début du carême maronite, le dimanche des prêtres adresse des prières pour les prêtres défunts ; et, durant la semaine suivante, des exhortations concernant la vie sacerdotale sont lues. Voici par exemple :

Dimanche. Prière du matin. Prière initiale et louange des anges[1].

Dans le paradis de joie, ô Dieu, fais reposer tes serviteurs, prêtres et évêques, nos pères et nos frères, qui en ce monde ont distribué tes sacrements et servi tes autels ; compte-les parmi tes saints apôtres auxquels tu as confié le soin de ton troupeau, comme le Père te l'avait confié ; et ils t'élèveront la gloire et la louange, maintenant et à jamais.

Mardi des prêtres. Lecture : la dignité du prêtre[2]

Lorsque le prêtre invoque l'Esprit Saint et qu'il célèbre le redoutable sacrifice, lorsque dans ses mains il tient le souverain Maître de toute la nature, je te le demande, à quel rang le placerons-nous ? Quelle pureté, quelle piété n'exigerons-nous pas de lui ? Quelles doivent être les mains, instruments de tels mystères ! Quelle doit être la langue chargée d'articuler les paroles que nous savons ? Y-a-t-il un degré de sainteté, de pureté auquel ne doive s'élever une âme qui reçoit en elle l'Esprit de Dieu ?

C'est alors que les anges assistent le prêtre, que toute l'armée des célestes puissances chante, en remplissant tout l'espace qui est autour de l'autel, pour faire honneur à la victime qui est gisante.

Le Christ est là ; c'est lui qui a préparé cette table, c'est lui qu'on y reçoit.

Ce n'est pas un homme qui fait que ce qui nous est offert soit véritablement le corps et le sang de Jésus Christ, mais c'est ce même Christ qui a été crucifié pour nous.

Le prêtre à l'autel, lorsqu'il prononce les paroles, n'est que la figure de Jésus-Christ ; la vertu et la grâce viennent de Dieu qui agit quand le prêtre dit : « Ceci est mon corps ». Ces mots transforment ce qui est offert.


[1] Prière du croyant selon l'année liturgique maronite, Beyrouth 2007, p. 344

[2] Prière du croyant selon l'année liturgique maronite, Beyrouth 2007, p. 350