17 décembre : s'unir à la divinité du Christ

Le 17 décembre, s'unir à la divinité du Christ

L’oraison du 17 décembre nous invite à nous unir à la divinité du Christ, à l'exemple de Marie. C'est déjà une préparation spirituelle très profonde avant de fêter Noël.


Nous observons que la prière du missel romain dit "de Paul VI", est quasiment identique à la prière du 5° siècle. Les textes liturgiques sont des joyaux qui traversent les siècles. La réforme issue de Vatican II a su retrouver les racines datant de l'époque patristique. (En langue française, on peut regretter que les traducteurs aient un peu simplifié le texte "toujours vierge" étant devenu "la Vierge").

  • Traduction littérale du rouleau de Ravenne (5° siècle)

    O Dieu, Créateur et Rédempteur de la nature humaine, tu as voulu que ton Verbe prenne chair dans le sein de (Marie) toujours Vierge : regarde nos prières ; Puissions nous, en célébrant la Nativité de ton Fils unique, être uni aussi à la divinité du Rédempteur lui-même. (RR 1362.31)

  • Traduction littérale du Missel Romain (actuel)

    O Dieu, Créateur et Rédempteur de la nature humaine, tu as voulu que ton Verbe prenne chair dans le sein de (Marie) toujours Vierge : regarde nos prières : que ton Fils unique, en prenant notre humanité nous unisse à sa divinité.

  • Version française du missel romain :

    Dieu, Créateur et Rédempteur des hommes, tu as voulu que ton Verbe éternel prenne chair dans le sein de la Vierge ; Sois favorable à notre prière : que ton Fils unique qui s’est fait l’un de nous, nous donne part à sa vie divine.


Extrait de André ROSE, Les oraisons du Rotulus de Ravenne dans le nouveau Missel Romain in « Les questions liturgiques » 52 (1971) pp.271-304, p.282-283