Premier samedi de l'Avent

Premier samedi de l'Avent

En ce jour, et pour se préparer à bien fêter Noël, l'Eglise contemple le Christ qui vient libérer les hommes.

Les oraisons ne sont pas improvisées suivant une mode passagère, elles s'inspirent de prières très anciennes :

Voici le texte du rouleau de Ravenne (5e siècle) pour le premier samedi de l'Avent (RR 1338,7), dans une traduction littérale :

« O Dieu, dans ta bonté, tu as oeuvré pour délivrer le genre humain de la condition de décrépitude où se trouvait l’homme ancien. A ceux qui attendent avec dévotion la grâce de ta bonté suprême, accorde de parvenir à la récompense de la vraie liberté.»

Voici l'actuel Missel Romain, dans une traduction littérale :

« O Dieu, tu as envoyé ton Fils unique en ce monde pour délivrer le genre humain de la condition de décrépitude où se trouvait l’homme ancien. A ceux qui attendent avec dévotion la grâce de ta bonté suprême, accorde de parvenir à la récompense de la vraie liberté. »

Voici la version française du Missel Romain :

« Dieu qui as envoyé ton Fils unique dans ce monde pour délivrer l’homme de son péché ; Accorde à ceux qui t’appellent du fond du cœur d’être vraiment libres pour t’aimer. »


Extraits de André ROSE, Les oraisons du Rotulus de Ravenne dans le nouveau Missel Romain in « Les questions liturgiques » 52 (1971) pp.271-304, p.280