L'Epiphanie, et sainte Marie (catholique romain)

L'Epiphanie et la Vierge Marie (rite romain)

La fête de l’épiphanie du Seigneur célèbre un événement raconté par saint Matthieu (Mt 2,1-12). Les mages viennent de loin pour adorer l’enfant Jésus.
C’est un événement du salut puisque les mages, des étrangers, ont accès à Jésus le sauveur. Ils reçoivent la révélation. Comme l’annonçait le prophète Isaïe (Is 60,1-6), les nations marchent vers la clarté de l’aurore…
Ils viennent adorer Jésus, roi de gloire, et apprendre de lui à exercer leur pouvoir selon le cœur de Dieu.

La prière eucharistique de ce jour est dérivée du «Communicantes», très ancienne prière datant du 5° au 7° siècle, et dans laquelle l’Eglise fait mémoire de Marie :

« Dans la communion de toute l’Église, nous célébrons le jour très saint où ton Fils unique qui partage éternellement ta propre gloire s’est manifesté à nos yeux dans un vrai corps pris de notre chair ;

Et nous voulons nommer en premier lieu la bienheureuse Marie toujours Vierge, Mère de notre Dieu et Seigneur, Jésus Christ ;

Saint Joseph, son époux,

Les saints Apôtres et Martyrs

Pierre et Paul, André,

Jacques et Jean, Thomas, Jacques et Philippe, Barthélemy et Matthieu, Simon et Jude,

Lin, Clet, Clément, Sixte, Corneille et Cyprien,

Laurent, Chrysogone, Jean et Paul, Côme et Damien,

Accorde-nous, par leur prière et leurs mérites, d’être, toujours et partout, forts de ton secours et de ta protection. »

Missel Romain


En remerciant le père I.Calabuig (Marianum)

JE PARTICIPE !