Le Vendredi Saint dans la pensée biblique

Le Vendredi Saint dans la pensée biblique

La pensée biblique fait « comprendre la grandeur de l’amour rédempteur du Christ, auquel sa Mère est associée. », comme le recommande le magistère.

Marie est debout au pied de la Croix.

(Jn 19, 25)

Jésus est l’Agneau qui se tient auprès de Dieu le Père.

(Ap 5,6)

Il est debout et intercède en faveur des hommes.

(He 7,25; Rm 8,34)

Saint Ambroise dit :

“Je lis qu’elle est debout, je ne lis pas qu’elle pleure.”

(De obitu Valentiniani consolatio 39, in PL 16,1431 D)

C’est pourquoi, on gagne à faire le lien entre la piété populaire mariale du vendredi saint et la mémoire liturgique de « Notre Dame des douleurs », le 15 septembre.

N'oublions pas non plus la très grande richesse de l'évangile de saint Jean, le testament de Jésus "Voici ta mère" (Jn 19, 25-27), sa signification pour notre croissance spirituelle et pour l'unité de l'Eglise.


Sergio Gaspari et F.Breynaert