Marie au coeur de la liturgie catholique

Marie au coeur de la liturgie catholique

Pour comprendre la place qu’occupe Marie dans le cœur des catholiques, il faut comprendre la place qu’elle occupe dans la liturgie.

Il n’y a pas de messe où le nom de Marie ne soit pas évoqué et invoqué.

Elle est souvent nommée comme l’une des « merveilles » que Dieu a créées.

Elle est également citée pour évoquer la communion fraternelle de tous les hommes avec Dieu et les saints, qui sera établie à la fin des temps et que l’Eucharistie anticipe.

Elle est enfin invoquée pour souligner sa présence dans le Corps du Christ à laquelle la communion eucharistique fait participer.

L’évocation de Marie au cours de la messe, si discrète soit-elle, ne correspond pas seulement à la nécessité de rappeler que le Christ n’est pas une idée, mais un homme né d’une femme : elle manifeste également que l’Eucharistie, étant la célébration de l’action de Dieu en faveur des hommes par le Christ dans l’Esprit, est liée à Marie, indissociable de cette action de Dieu.

La troisième préface du « canon » de la messe affirme cela :

"Vraiment il est juste et bon de te rendre gloire, de t’offrir notre action de grâce, toujours et en tout lieu, à toi, Père très saint, Dieu éternel et tout-puissant, par le Christ notre Seigneur.

Par la parole prophétique d’Elisabeth inspirée par ton Esprit, tu nous manifestes la grandeur de la Vierge Marie, car Elisabeth la salue et proclame vraiment bienheureuse parce qu’elle a cru, et dans le service où la charité de Marie l’entraîne, la mère du Précurseur reconnaît la mère du Seigneur.

C’est pourquoi nous unissons nos chants avec joie au cantique de la Vierge Mère de Dieu, et humblement nous magnifions ta gloire en chantant sans fin ta louange avec la multitude des anges et des saints : Saint !..."

Missel Romain

Le texte de la préface l’indique clairement : Marie est celle qui entonne le chant de louange auquel tous les hommes se joignent.


Mgr Dubost