Offrande au quotidien, exemples des saints

Offrande au quotidien, exemples des saints

Marie et Joseph ont présenté et offert Jésus au temple (Lc 2, 21-35). Cet évènement ponctuel est aussi l'expression d'une attitude d'offrande vécue au quotidien, que les saints de tous les temps ont vécue eux aussi.

« L'homme n'est pas seulement une bête de travail, c'est aussi un esprit créé à l'image de Dieu.

Il n'a pas que des besoins matériels et des appétits grossiers, il a des besoins de l'âme et des appétits du cœur ; il ne vit pas seulement de pain, il vit de prières, il vit de foi, d'adoration et d'amour. »

St curé d'Ars, B.Nodet, Jean Marie Vianney, curé d'Ars,

Ed. Xavier Mappus, 1960., p. 86

« Qu'il fait bon travailler pour Jésus seul, pour Lui tout seul ! [...]

Oh ! alors comme le cœur est rempli, comme on se sent légère. »

Ste Thérèse de l'Enfant-Jésus, Lettre 95

« O Trinité éternelle, dans ta lumière on sait que tu es ce jardin grand et éternel qui contient les fleurs et les fruits parce que tu es fleur de gloire [...].

Mais, comme il est dit, tu es gloire et fruit par toi-même, et les fruits que te rend ta créature sont à toi, et reçus de toi pour te les offrir. »

Catherine de Sienne,

Oraisons O XIII, [26-28; 34-44]

« Ne vous consacrez pas à l'activité de Marthe au point d'en oublier le silence et l'abandon de Marie. La Vierge parvenait très bien à concilier l'un et l'autre : qu'elle vous serve de modèle et vous inspire. »

St Pio, Consigli-Esortazioni di Padre Pio da Pietrelcina,

Foggia, 1965, § 45

« Jésus, mon seul Amour, au pied de ton Calvaire

Que j'aime chaque soir à te jeter des Fleurs !...

En effeuillant pour toi la rose printanière

Je voudrais essuyer tes pleurs...

Jeter des Fleurs, c'est t'offrir en prémices

Les plus légers soupirs, les plus grandes douleurs.

Mes peines et mes joies, mes petits sacrifices

Voilà mes fleurs !...

Seigneur, de ta beauté mon âme s'est éprise,

Je veux te prodiguer mes parfums et mes fleurs

En les jetant pour toi sur l'aile de la brise

Je voudrais enflammer les cœurs ! »

Ste Thérèse de l'Enfant Jésus, Poésie 34


Cf. Extraits de F. Breynaert, Messages de paix aux familles,

Brive 2007, p. 40-41