Pardonner (Bible, magistère)

Pardonner

Le pardon est une limite posée à l'enchaînement du mal. Il est une puissance de nouveauté :

La vengeance multiplie le mal :

« C'est que Caïn est vengé sept fois, mais Lamek, 77 fois! » (Genèse 4, 24)

Le pardon est unde dynamique appelée à poser une limite à l'enchaînement du mal :

« Alors Pierre, s'avançant, lui dit: "Seigneur, combien de fois mon frère pourra-t-il pécher contre moi et devrai-je lui pardonner ? Irai-je jusqu'à sept fois?" Jésus lui dit: "Je ne te dis pas jusqu'à sept fois, mais jusqu'à 77 fois. » (Mt 18, 21-22)

« La haine est une force destructrice, et nous ne pouvons ni détruire ni nous laisser détruire par elle. Le pardon est fort de la puissance de l'amour. Le pardon n'est pas faiblesse. Pardonner ne signifie pas renoncer à la vérité et à la justice mais veut dire tendre à la vérité et à la justice par la voie de l'Evangile »

(Jean-Paul II, Homélie à Jasna Gora le 19 juin 1983)

« Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde. » (Mt 5,7)

« Eh bien! moi je vous dis : Aimez vos ennemis, et priez pour vos persécuteurs, afin de devenir fils de votre Père qui est aux cieux, car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et tomber la pluie sur les justes et sur les injustes. » (Mt 5,44?45)

Jésus a vécu ce qu'il a enseigné :

« Père, pardonne- leur, car ils ne savent pas ce qu'ils font. » (Jésus sur la croix : Lc 23,33)

Jésus enseigne :

Lorsque vous priez, priez ainsi :

« Remets-nous nos dettes comme nous-mêmes avons remis à nos débiteur. » (Mt 6, 12)

« La cinquième demande implore pour nos offenses la miséricorde de Dieu, laquelle ne peut pénétrer dans notre cœur que si nous avons su pardonner à nos ennemis, à l'exemple et avec l'aide du Christ. » (CEC 2862)

Prier avec Marie :

« L'Immaculée reflète la miséricorde du Père. Conçue sans péché, elle fut capable de pardonner également ceux qui abandonnèrent et blessèrent son Fils au pied de la croix. »

(Benoît XVI, Lettre aux évêques d'Espagne, 19 mai 05)

Dans la vie de tous les jours :

« Qu'il n'y ait aucun frère au monde, qui après avoir péché autant qu'il peut pécher, quand il aura rencontré ton regard, ne revienne pardonné, s'il a demandé pardon. Que s'il ne demande pas pardon, toi, demande-lui s'il veut être pardonné. Et quand bien même ensuite il pécherait encore mille fois contre toi, aime-le plus que moi, afin de l'amener au Seigneur. »

(St François d'Assise, 4 Lt , 1-7)

La Vierge Marie a pardonné, et pas seulement un peu...

Indissolublement unie à son Fils, elle intercède pour les pécheurs.


Françoise Breynaert

JE PARTICIPE !