Suivre Jésus dans le mystère pascal, avec Marie

Suivre Jésus dans le mystère pascal, avec Marie

En Jésus, Dieu a souffert, et plus violemment qu'aucun d'entre nous, à l'infini, car c'est l'infini qui est atteint. Il a été habité par toutes nos douleurs.

A l'heure de l'épreuve, nous sommes invités à prier plus intensément. Comme Jésus, dans la solitude du jardin de Gethsémani.

Il s'agit de choisir, choisir le bien, choisir d'aimer, et refuser tout ce qui conduit au mal. Choisir Dieu et rejeter Satan.

Jésus persécuté demeure triomphant, glorieux, roi, sa grandeur d'âme se manifeste dans l'absence de plainte. Il veut régner sur nos vies, dans l'humilité.

L'heure de l'épreuve prépare l'heure du triomphe de la sainteté, l'heure du triomphe « du cœur immaculé de Marie », c'est-à-dire de l'humanité rachetée.

Le mystère pascal, c'est aussi quand notre prochain souffre et que nous acceptons de l'aider, de le soutenir, de le consoler, de l'accompagner. En aidant le prochain, nous trouvons Dieu.

Jésus a annoncé sa Passion sanglante, mais aussi sa résurrection de miséricorde. Il veut que nous traversions nos épreuves en demeurant orientés vers la résurrection.

Comme la mère de Jésus, que rien ne retient en arrière, nous sommes invités à être enthousiastes de la résurrection.

Aspirons donc au ciel, laissons-nous attirer par la grandeur et la beauté des réalités spirituelles.


F. Breynaert

Par discrétion je ne communique que des prénoms et pas de nom
 
Je serai informé de la prise en charge de mon intention par email Mon prénom sera transmis à la personne qui priera pour mon intention