De Fatima à Medjugorje : un chemin de Paix

De Fatima à Medjugorje : un chemin de Paix

Sans devancer le jugement de l'Eglise concernant Medjugorje, l'auteur présente les messages (suivi de leur date) à la lumière de la Bible et de la tradition de l'Eglise.

A Fatima, Notre Dame du rosaire a annoncé qu’une ère de paix viendrait, à la fin, quand son cœur immaculé triompherait parce qu’on aura fait ce qu’elle demandait.

A Medjugorje, l’apparition aide la région à traverser une période de conflits dramatiques et évoque un soleil levant, un printemps qui doit venir.

La Reine de la Paix compare Dieu au soleil levant.

Il y a là plus qu’une simple poésie. Malachie avait déjà pris cette image :

« Mais pour vous qui craignez mon Nom, le soleil de justice brillera, avec la guérison dans ses rayons »

(Malachie 3,20)

Jean Paul II reprend aussi cette image :

« [Jésus est soleil de justice et Marie est sa mère : ] Marie… a précédé la venue du Sauveur, le lever du "soleil de justice" dans l’histoire »

(Jean Paul II, Redemptoris Mater 3)

En harmonie avec l'Ecriture et le magistère, les paroles de Medjugorje :

"Chers enfants,

aujourd’hui je vous appelle à vous ouvrir à Dieu par la prière, comme une fleur s’ouvre aux rayons du soleil levant.

Petits enfants, ne craignez pas. Je suis avec vous et j’intercède devant Dieu pour chacun de vous, afin que votre cœur reçoive le don de la conversion. Ce n’est qu’ainsi, petits enfants, que vous comprendrez l’importance de la grâce en ces temps, et Dieu vous deviendra plus proche. Merci d’avoir répondu à mon appel."

(message du 25.04.98 entier)

"Chers enfants,

aujourd’hui encore je vous invite à grandir dans l’amour de Dieu comme une fleur qui sent les rayons chauds du printemps. Ainsi, petits enfants, vous aussi grandissez dans l’amour de Dieu et portez cet amour à tous ceux qui sont loin de Dieu. Recherchez la volonté de Dieu et faites du bien à tous ceux que Dieu a placés sur votre chemin ; soyez lumière et joie. Merci d’avoir répondu à mon appel."

(message du 25.04.08 entier)

La Paix promise viendra par le retour à Dieu qui est comme un soleil mais que le régime communiste athée proclamait mort, ou du moins inadmissible.

« En voyant, à partir de Fatima, combien l’homme s’est éloigné de Dieu, nous devons nous rappeler que ce n’est pas la première fois que, se sentant refusé et repoussé par l’homme, Dieu, dans le respect de la liberté des hommes, donne le sentiment qu’il s’est éloigné, avec pour conséquence l’obscurcissement de la vie qui fait descendre la nuit sur l’Histoire*, mais seulement après nous avoir donné un refuge. Il en fut ainsi au Calvaire quand Dieu fait homme fut crucifié et mourut de la main des hommes. Que fit le Christ ? Après avoir invoqué la clémence du Ciel par ces mots : "Père, pardonne-leur, car ils ne savent pas ce qu’ils font" (Lc 23, 34), il confia l’humanité à Marie, sa Mère : "Femme, voici ton fils !" (Jn 19, 26). […] Sous le manteau maternel qui, de Fatima, s’étend sur toute la terre, l’humanité sent que revient en elle la nostalgie de la Maison du Père et de son Pain (cf. Lc 15, 17). » >

(Jean Paul II,
message pour le 80e anniversaire des apparitions de Fatima,
DC du 16.11.97)

En harmonie avec l'Ecriture et le magistère, les paroles de Medjugorje :

" Chers enfants,

ceci est un temps de grâce !

Petits enfants, aujourd’hui de manière spéciale, avec le Petit Jésus que je porte dans les bras, je vous donne la possibilité de vous décider pour la paix. Par votre OUI à la paix et par votre décision pour Dieu, s’ouvre pour vous une nouvelle possibilité de paix.

C’est seulement ainsi, petits enfants, que le temps de ce siècle sera un temps de paix et de prospérité.

C’est pourquoi, mettez le Petit Jésus nouveau-né à la première place dans votre vie, et il vous conduira sur le chemin du salut. Merci d’avoir répondu à mon appel."

(message du 25.12.99 - Noël - entier)


Galerie de photo

Site officiel du sanctuaire

Extraits de F. Breynaert,
Le Père, notre Créateur,
éditions du
Paraclet 2008, p. 20-23

JE PARTICIPE !