Eckhart, Tauler et Suso (mystiques allemands XIV° siècle)

Eckhart, Tauler et Suso (mystiques allemands XIV° siècle)

Eckhart (1260-1328), et Tauler (1300-1361) sont très réticents sur les intermédiaires conduisant à Dieu, même l'humanité du Christ. Ils parlent peu de Notre Dame et plutôt comme un symbole de l'âme qui doit enfanter Dieu à l'instar de Marie.

Suso (1295-1366), dans le Livre de la Sagesse éternelle, évoquant la passion du Seigneur, parle naturellement de sa Mère.[1]


[1] Pierre Lorson sj, Notre Dame dans la littérature allemande, dans Hubert du Manoir, Maria, tome 2, Beauchêne Paris 1952, p. 75

JE PARTICIPE !