Marie est un arc-en-ciel, un signe d'Alliance

Marie est un arc-en-ciel, un signe d'Alliance

Bien avant l'Alliance conclue avec Moïse, bien avant l'Alliance conclue avec Abraham, Dieu a conclu une Alliance avec Noé et avec ses fils, les survivants du déluge décrit dans le livre de la Genèse. Cette Alliance, de nature très universelle, est marquée par un signe : l'arc-en-ciel (Gn 9, 8-19).

Parce que l'Annonciation ouvre la nouvelle Alliance et que l'Incarnation est miséricorde divine, saint Antoine de Padoue compare Marie à l'arc-en-ciel.

L'arc-en-ciel se forme lorsque le soleil entre dans un nuage. Il a quatre couleurs : fuligineux, azur, doré et de feu.

Ainsi, lorsque le soleil de justice, le Fils de Dieu, est entré dans la glorieuse Vierge, elle est devenue comme un arc-en-ciel brillant, un signe d'alliance, de paix et de réconciliation, entre « nuages de gloire » c'est-à-dire entre Dieu et le pécheur.

Remarquez encore que la couleur fuligineuse de l'arc désigne la pauvreté de Marie ; l'azur, son humilité ; le doré, sa charité ; le feu, dont la flamme ne peut ni être partagée ni endommagée par l'épée, sa virginité intacte.

Viens donc, notre Dame, unique espérance !

Eclaire, nous t'en supplions, notre esprit par la splendeur de ta grâce,

purifie-le par la candeur de ta pureté, réchauffe-le par la chaleur de ta présence.

Réconcilie-nous tous avec ton Fils, afin que nous puissions parvenir à la splendeur de sa gloire.

Que nous l'accorde celui qui, aujourd'hui, à l'annonce de l'ange, a voulu prendre de toi sa chair glorieuse et rester enfermé pendant neuf mois dans ton sein.

A lui, honneur et gloire pour les siècles éternels ! Amen !


Saint Antoine de Padoue,

Sermon pour l'Annonciation, § 6