Marie avocate

Marie avocate (St Bernard †1153)

Tu redoutais de t'approcher du Père ; rien qu'à sa voix tu courais tout tremblant te cacher dans le feuillage ; il t'a donné Jésus pour médiateur.

Auprès d'un tel Père, que n'obtiendra un tel Fils ? Il sera exaucé à cause des égards qu'il mérite (He 5,7) car le Père aime le Fils (Jn 3,35). Trembles-tu d'approcher même de lui ? C'est ton frère, il est ta chair, en tout il a subi l'épreuve (He 4,15) hormis le péché, afin d'être miséricordieux : ce frère, c'est Marie qui te l'a donné.

Mais peut-être redoutes-tu encore la divine majesté, car pour s'être fait homme, il n'en reste pas moins Dieu ? Veux-tu aussi avoir un avocat auprès de lui ? Recours à Marie ! En Marie, il n'y a que la pure humanité, pure non seulement de toute souillure, mais pure encore de tout alliage avec une autre nature. Sans hésitation je l'affirme : elle sera exaucée, elle aussi, par égard pour ses mérites.

Le Fils certainement exaucera sa mère, et le Père exaucera son Fils.


St Bernard († 1153)

Sermon sur la Nativité de Marie « De aquaeductu » , « sermon de l'aqueduc » § 7,

Traduction par Jacques Brault,

L'expérience de Dieu avec Bernard de Clairvaux, ed Fides, 1999, Quebec.