Assise : Sainte Marie des anges

Assise : Sainte Marie des anges

Marie des anges, écrin de la Portioncule :

Le grand sanctuaire que nous voyons en arrivant fut construit au cours du XVI° siècle (et a façade au XX°.

A l'intérieur, comme dans un écrin, nous trouvons l’humble petite église de la Portioncule, berceau de l’ordre franciscain. En effet, après avoir réparé deux églises, il répara l'église Marie des anges et commença l'ordre des frères mineurs en ce lieu.

C’est ici qu’ont été tenus les premiers « chapitres » ou assemblées de frères.

C’est ici que le saint est mort, en 1226.

Récit de l'arrivée de saint François en ce lieu (1) :

Saint François d'Assise alla dans un lieu appelé la Portioncule, où autrefois une église avait été élevée en l'honneur de la bienheureuse Mère du Sauveur; mais cette église était alors déserte et nul n'en prenait soin. L'homme de Dieu, touché d'un tel abandon et excité par l'amour ardent dont il faisait profession envers la Reine du monde, revint fréquemment en ce lieu pour réparer son temple. Mais ayant appris que, selon le nom de cette église appelée -Marie-des-Anges, les saints anges s'y montraient souvent, il s'y fixa tout à fait par respect pour ces esprits célestes et par la dévotion particulière qu'il avait à la Mère de Jésus.

Notre saint aima toujours ce lieu de préférence à tous les lieux du monde : c'est là qu'il jeta les fondements d'une vie parfaite, là qu'il s'avança merveilleusement dans la vertu, là qu'il consomma sa course par une mort bienheureuse, et en mourant il recommanda à ses frères ce lieu comme vraiment cher à la Vierge.

Un religieux très édifiant eut à ce sujet, avant d'avoir quitté le monde, une vision digne d'être rapportée. Il vit autour de cette église une multitude innombrable d'hommes frappés d'aveuglement, à genoux et le visage tourné vers le ciel. Tous élevaient les mains et criaient avec larmes vers Dieu, implorant sa miséricorde et lui demandant sa lumière. Alors une flamme éclatante, partie du ciel, se répandit sur eux, éclaira leurs yeux et leur apporta le salut qu'ils désiraient.

- C'est en ce lieu que saint François commença à établir l'ordre des Frères mineurs après y avoir été poussé par une révélation céleste.

Saint François eut en ce lieu une apparition du Christ, de la Vierge et d'une multitude d'anges. Il leur demanda une indulgence pour les visiteurs de cette église (2) :

Une nuit de l'année du Seigneur 1216, François était plongé dans la prière et dans la contemplation en la petite église de la Portiuncule, quand soudain la chapelle fut envahie d'une grande lumière et François vit sur l'autel le Christ revêtu de lumière et, à sa droite, sa Très Mère entourée d'une multitude d'Anges.

François adora en silence, prosterné à terre, son Seigneur!

Ils lui demandèrent alors ce qu'il souhaiterait pour le salut des âmes. La réponse de François fut immédiate:

"Très Saint Père, bien que je sois misérable pécheur, je te demande, pour tous ceux qui, repentis et confessés, viendront visiter cette église, que tu leur accordes ample et généreux pardon, par une rémission totale de toutes leurs fautes."

"Ce que tu demandes, ô frère François, est grand - lui dit le Seigneur- mais de plus grandes choses tu es digne et de plus grandes tu en auras. J'ACCEPTE DONC TA PRIERE, mais à condition que tu demandes à mon Vicaire en terre, de ma part, cette indulgence ".

N.B. A quoi sert une indulgence ?

Le pénitent n'est pas isolé. Il se trouve inséré dans un mystère de solidarité par lequel la sainteté du Christ et des Saints lui est aussi très utile pour rendre plus rapide sa réparation. C'est cette solidarité que manifeste l'indulgence.

L'accord du pape (2) :

François transmis cela au pape, qui le lui accorda.

Le pape s’étonna : " Comment, tu ne veux aucun document ? "

et François :

"Saint Père, à moi votre parole me suffit ! Si cette indulgence est œuvre de Dieu, Lui-même pensera à manifester son œuvre ; moi je n'ai besoin d'aucun document, ce papier doit être la Très Vierge Marie, Christ le notaire et les Anges les témoins."

Fêtes :

2 août (« pardon d’Assise »)15 août

3-4 octobre (saint François)

8 décembre.


(1) Saint Bonaventure, Légende de Saint François, chapitre II, § 20-21 (http://www.abbaye-saint-benoit.ch/saints/bonaventure/vol05)

(2). Site officiel : http://www.porziuncola.org (traduit en plusieurs langues)


Synthèse F. Breynaert

Site officiel : http://www.porziuncola.org

JE PARTICIPE !