Natuzza Evolo (1924-2009), mystique

Natuzza Evolo (1924-2009), mystique

La vie de Natuzza Evolo constitue un témoignage d'une brûlante actualité à notre époque on refuse d'entendre le mot péché, où l'on nie l'existence du purgatoire et de l'enfer, et où l'importance des sacrements est minimisée.

 

Quelques mots de sa vie[1].

Natuzza est née le 23 août 1924 en Calabre, dans une région où la crise agricole pousse son père à émigrer en Argentine, un mois avant sa naissance. Il n'est jamais revenu. L'enfance de Natuzza a été marquée par une grande pauvreté. Natuzza est restée analphabète, mais dès la tendre enfance, elle a des apparitions de l'enfant Jésus, de la Vierge Marie, de son ange gardien... Lors de sa première communion, il y eut du sang dans bouche. Lors de sa confirmation il y eut une croix de sang dans son dos. Plus tard, Natuzza eut une vocation très particulière d'amener des âmes à Jésus par sa prière, sa souffrance et son amour. Des défunts lui sont apparues pour qu'elle transmettre des avertissements.

 

Une grande maison pour soulager ceux qui en ont besoin[2]

En 1944, Natuzza raconta l'une de ses visions où on lui demandait la construction « d'une grande maison pour soulager les jeunes, les personnes âgées et tous ceux qui se trouvent dans le besoin, ainsi qu'une grande église que l'on appellerait 'Cœur Immaculé de Marie refuge des âmes' ». Quarante trois ans plus tard, le 13 mai 1987, l'évêque de Mileto, Mgr Domenico Tarcisio Cortese, donna son accord pour la création d'une association devenue ensuite une fondation, qui portait ce nom et qui avait pour but la réalisation de cette œuvre.

 

L'enfer et le purgatoire[3].

Le Purgatoire est une création de la Miséricorde de Dieu, qui permet à tant d'âmes d'éviter l'enfer pour pouvoir un jour, après leur purification, gagner le Paradis. De manière générale, Natuzza enseignait que le péché est une maladie de l'âme et que le Purgatoire est un remède. Natuzza priait pour les âmes du purgatoire et invitait à le faire, en particulier, à offrir des Messes pour elles. Sans que Natuzza ne puisse jamais le prévoir (ce n'est jamais Natuzza qui a cherché à avoir de tels contacts), il arrivait que des personnes défuntes se manifestent à elle - elle pour transmettre un message à l'humanité, tel que :

« Vous qui pensez naïvement que toutes les âmes vont au Paradis, sachez que l'enfer et le purgatoire existe aussi, et qu'un seul péché morte, commis de mauvaise foi et non avoué, ou avoué sans repentir sincère, vous empêche d'entrer dans le saint Paradis. Si vous avez commis ds péchés mortels, il faut impérativement demander pardon à Dieu avec un repentir sincère [sacrement de la confession]. Mais même cela ne suffit pas à entrer dans la patrie Céleste, encore faut-il réparer votre péché. S'il n'y a pas de réparation, il y a le Purgatoire. S'il n'y a pas de repentir, il y a l'enfer. Faites tout ce qui est en votre pouvoir pour éviter les peines du Purgatoire. Vous devez recourir aux trésors des indulgences pour vous éviter le purgatoire. Parce que si vous rentrez au Purgatoire, vous pouvez y rester très longtemps, le temps d'être totalement purifié. »

Natuzza a vu un jour un défunt qui lui a avoué qu'il portait dans sa bouche toutes les flammes du purgatoire, en raison des calomnies et des médisances qu'il n'avait cessé de répandre tout au long de sa vie terrestre.

Le 15 août 1988, Marie lui apparut et dit : « Actuellement les pécheurs du monde entier, mais aussi des religieux, tombent en enfer comme les feuilles d'arbres à l'automne ».

 

Prière de consécration à Marie enseignée par la Vierge Marie à Natuzza :

O Vierge Marie, Mère de Jésus et notre douce Mère, nous sommes ici à Tes pieds.
A Toi qui viens à notre rencontre, nous Te confions tout ce que nous avons et sommes.
Nous sommes à Toi, par la volonté, la pensée et le cœur.
O Maman, purifie nos cœurs.
Bénis et sanctifies chacune de nos intentions, préviens et accompagne même nos petites actions avec Ton inspiration maternelle.
Rends-nous saints, o Mère bonne. Saints, comme Jésus nous veut et comme Ton cœur nous le demande et ardemment le désire.
Nous T'appartenons, nous sommes tout à toi et de Toi nous attendons toute consolation.
Dans Ton cœur, nous mettons le monde entier. Sauve-le ! Amen[4].

 

Ce qu'en pense l'Eglise[5].

Natuzza Evolo est morte le 1er novembre 2009, à l'âge de 85 ans.

« Pour nous, elle est déjà parce qu'elle est maintenant au Paradis », a affirmé l'évêque de Mileto-Nicotera-Tropea, Mgr Luigi Renzo, dans l'homélie de la célébration.

« Je me demande ce que pense l'Eglise de Mamma Natuzza - a reconnu Mgr Renzo -, et la réponse se trouve dans la participation de tant de confrères évêques à cette cérémonie ». Cinq évêques (de trois diocèses de Locri-Gerace, Catanzaro-Squillace et Lamezia et deux évêques émérites) et plus de 100 prêtres ont participé aux funérailles.

 

 


 

 

[1] www.fondazionenatuzza.org/natuzza-evolo.html

 

 

 

[2] mystique-italienne-natuzza-evolo>http://www.zenit.org/fr/articles/mort-d-une-mystique-italienne-natuzza-evolo (1er décembre 2009)

 

 

 

[3] Revue « l'Appel du Ciel » n° 57, Novembre 2013, p. 20-21

 

 

 

[4] http://www.fondazionenatuzza.org/preghiere.html

 

 

 

Original italien :

 

 

 

O Vergine Maria, Madre di Gesù e Madre nostra dolcissima siamo qui ai tuoi piedi.
A Te che ci vieni incontro affidiamo tutto ciò che abbiamo e siamo.
Siamo tuoi nella volontà, nel pensiero e nel cuore.
Purifica o Mamma i nostri cuori.
Benedici e santifica ogni intenzione, previeni e accompagna anche le nostre piccole azioni con la tua ispirazione materna.
Rendici santi o Mamma buona. Santi come Gesù ci vuole e come il tuo Cuore ci chiede ed ardentemente desidera.
Noi ti apparteniamo, siamo tutti tuoi e da Te aspettiamo ogni consolazione.
Nel tuo cuore mettiamo tutto il mondo.
Salvalo! Amen.

 

 

 

[5] mystique-italienne-natuzza-evolo>http://www.zenit.org/fr/articles/mort-d-une-mystique-italienne-natuzza-evolo (1er décembre 2009)

 

 

 

Par discrétion je ne communique que des prénoms et pas de nom
 
Je serai informé de la prise en charge de mon intention par email Mon prénom sera transmis à la personne qui priera pour mon intention