La liberté - La Sagesse construit sa maison

La liberté - La Sagesse construit sa maison

"La Sagesse a bâti sa maison" (Proverbes 9, 1).

O. Clément, auteur orthodoxe du XX° siècle, voit dans la construction de la maison la lente préparation de l'humanité à la liberté du Fiat de Marie.

C'est aussi manière d'unir la sainteté immaculée de Marie avec le fait qu'elle soit notre sœur, fille d'Adam et fille de Sion :

Dieu a créé le monde pour le faire participer à sa propre vie. Cependant, pour que l'humanité puisse revêtir Dieu, devenir la demeure de Dieu, il lui fallait se faire volontairement, consciemment transparente à la Lumière divine, devenir pure attente, recueillir et offrir toute la beauté de la création.

Nous connaissons - parce que sans cesse nous le renouvelons - le drame du refus, de l'orgueil, de l'opacité - la volonté obscure et tenace de tuer Dieu, de tuer le Père pour acquérir à la création.

Alors Dieu est comme exclu par son univers. Il devient, disait Nicolas Cabasilas, un étranger sans maison, un roi sans ville.

Toute l'histoire humaine, et celle du Peuple élu en particulier apparaît comme la préparation d'une pureté et d'un consentement capable de ré-ouvrir à Dieu son univers, pour que lui puisse, de l'intérieur, sans contrainte, le récréer sacramentellement.

À travers beaucoup de générations, à travers la patience douloureuse de Dieu, sa pédagogie d'amour, à travers aussi la lutte avec l'ange et la difficile et fragile collaboration humaine -il y a toujours un petit reste - à travers tout cela la Sagesse a construit sa maison, à travers tout cela se prépare le trône de la Sagesse.


Olivier Clément

Olivier Clément « La mère de Dieu, un éclairage orthodoxe » ;

dans : Jean Comby (ed), Théologie, histoire et piété mariale.

Actes du colloque de la faculté de théologie de Lyon, 1-3 octobre 1996,

Lyon, Profac (1997), 209-221.

G. Gharib e E. Toniolo (ed) Testi mariani del secondo Millennio.

I Autori orientali, Città nuova Roma 2008, p. 937-938