La Très sainte Trinité, la divinisation et l'Immaculée

La Très sainte Trinité, la divinisation et l'Immaculée

Dans l'exhortation de Paul VI, Marialis cultus, et en beaucoup d'autres documents du magistère de l'Eglise, le culte chrétien apparaît orienté premièrement vers le Père, le Fils et l'Esprit Saint. Donc, la dévotion mariale doit aussi se concentrer sur Dieu.

Pour Saint Maximilien Kolbe, le culte de la Très Trinité à travers la médiation de Marie remonte au mystère de l'Incarnation du Fils, (à l'essence du christianisme) :

"Jésus Christ, Homme-Dieu, vrai Dieu, second Personne de la Très Trinité est vrai Fils de Marie. Elle, Sa vraie Mère.

Il observe le quatrième commandement, il honore sa propre Mère, c'est son fidèle... Jésus la vénéra depuis l'éternité et il la vénérera pour l'éternité.

Personne ne se rapprochera de Lui, personne ne se rendra semblable à Lui, ne se sauvera, ne se sanctifiera s'il ne la vénère pas."[1]

Saint Maximilien Kolbe, quand il loue Marie, entend toujours louer en elle et avec Elle l'unique Dieu en la Très Trinité.

Dans son expérience spirituelle, l'accomplissement de la volonté de l'Immaculée est une forme claire de culte de Dieu Très Trinité:

"En voulant faire sans réserve la volonté de l'Immaculée, nous honorons la très Vierge en reconnaissant que sa volonté est très unie à la volonté de Dieu. C'est ainsi que nous louons le Seigneur Dieu en reconnaissant cette merveille telle qu'il l'a crée : si grande, si puissante, si parfaite.."[2]

En parlant de culte, P. Kolbe veut se faire bien comprendre pour éviter les incohérences et les déformations :

"Nous ne servons pas Dieu le Père, Jésus et l'Immaculée de manière distincte mais Dieu en Jésus et à travers Jésus, Jésus en l'Immaculée et à travers l'Immaculée. Ou nous servons l'Immaculée de manière directe, illimitée et exclusive. Mais avec Elle, en Elle et à travers Elle, nous servons Jésus; et avec Lui, en Lui et à travers Lui, Dieu Père."[3]

Le but est la divinisation :

"L'amour divin, par Elle, mettra le feu au monde et le consumera ; alors se produira l'assomption des âmes par l'amour.

Quand donc arrivera la divinisation de l'univers en elle et par elle ?"[4]


[1] Scritti di Massimiliano Kolbe, a cura del Centro nazionale Milizia dell'Immaculata, Roma 1997, § 1321, p. 2334

[2] Ibid., § 1334, p. 2363

[3] Ibid., § 634, p. 1165.

[4] Ibid., § 991 Q, p. 1729


Mirek Adaszkiewicz,

La dimensione trinitaria della mediazione mariana in San Massimiliano Kolbe.

"Miles Immaculatae", Anno XLIV, fascicolo I, Gennaio-luglio 2008, p. 275-322, p. 296-302.

Synthèse F. Breynaert

Lire plus sur Saint Maximilien Kolbe

JE PARTICIPE !