L'Immaculée et l'Esprit Saint (père Kolbe)

L'Immaculée et l'Esprit Saint (père Kolbe)

Lors du symposium international de mariologie à Rome 2003, Gianni COLZANI (Pont.università Urbaniana) a enseigné sur le thème : Grâce et liberté. Immaculée en vue du consentement au projet salvifique de Dieu. Une partie de son enseignement se référait au père Kolbe :

De toute éternité Marie fut voulue par Dieu en vue de l'Incarnation du Verbe, elle est donc de toute éternité liée au Verbe ; mais elle est tout autant liée à l'Esprit Saint par lequel l'Incarnation se réalise.

Autrement dit, la structure de la personnalité de Marie est depuis toujours orientée vers le Christ, dans l'Esprit Saint et selon la volonté du Père, car Marie est créée en vue de l'Incarnation.

Le père Kolbe appelle l'Esprit Saint « Conception Immaculée incréée » car l'Esprit Saint conçoit de façon immaculée la vie divine dans le sein de Marie.

Et il appelle la Vierge « Conception Immaculée créée ».

De la sorte, le Père Kolbe relie la maternité et l'Immaculée conception

et il affirme une intériorité de l'Esprit dans la vie et dans la personnalité de Marie telle que Marie est une quasi-incarnation de l'Esprit [1].

La force d'une telle théologie vient de sa compréhension que

c'est seulement par le recours à l'Esprit Saint que nous pouvons comprendre

le lien entre la maternité de Marie et son être immaculée

ou entre son être immaculé et sa sainteté.


[1] Cette expression n'est pas heureuse, l'Esprit Saint ne s'incarne pas.


Extrait de conception-rome-2003>Françoise BREYNAERT, Cronaca del XIV simposio internazionale di mariologia, Pontificia facoltà teologica Marianum, Roma 7-10 ottobre 2003, In Miles Immaculatae, Anno XXXIX fasc II, 2003, pp. 560-577

JE PARTICIPE !