Jn 2 : La parole de Marie aux serviteurs (Libermann)

Jn 2, 5 : La parole de Marie aux serviteurs (Libermann)

« Sa mère dit aux serviteurs: Tout ce qu'il vous dira, faites-le. » (Jn 2, 5)

Marie, pénétrée des traits d'amour qui sortaient du Cœur de Jésus, sentant la soumission de son fils à sa prière maternelle, concevant parfaitement toute la profondeur des desseins de Dieu sur elle, et connaissant qu'elle était exaucée, dit aux serviteurs de faire tout ce que son fils leur dira.

Par-là elle nous montre qu'elle avait été parfaitement instruite par l'Esprit-Saint de tout ce qui devait se faire pour l'accomplissement de sa demande, et pour l'opération de ce miracle mystérieux qui devait être une figure du commencement de l'Eglise, comme on le verra plus loin, ce qui devait être fait par son intercession; car si elle ne l'avait pas su, pourquoi dit-elle cela aux serviteurs ? Jésus n'avait pas besoin qu'on lui aidât en cela; il était plus naturel qu'il multipliât la petite goutte de vin qui resta, comme fit Elisée sur l'huile [2 Rois 4,2 ss.], ou qu'il en produisît dans les pots sans autre secours; mais il y avait un mystère à accomplir, et Marie en était profondément instruite: c'est pourquoi elle recommande qu'on exécute exactement ce que son fils allait dire.

Elle nous apprend encore qu'il faut être fidèle et exact à accomplir tous les ordres de son fils pour obtenir de lui de grandes grâces.

Nous voyons par cette manière d'agir de Marie combien elle était respectée par ceux de la noce, comme on l'écoute, comme on fait ce qu'elle dit, et elle semble y agir presque en Maîtresse.

Cette noce représente l'Eglise de Jésus-Christ, où les âmes sont épousées par le divin Esprit.

C'est Marie qui prie et obtient la force, la joie et la consolation à ceux qui sont ainsi admis à cette noce; d'un autre côté, elle procure la joie du divin Époux par la fidélité qu'elle inspire à toutes ses volontés. Les enfants de l'Eglise ont un profond respect pour elle et la regardent comme leur Maîtresse et leur Bienfaitrice.


François-Marie-Paul (Jacob) Libermann, Commentaire de l'Evangile de saint Jean,

Desclée de Brouwer, Paris 1957,

texte disponible sur http://www.spiritains.org/

Lire plus sur Libermann

JE PARTICIPE !