Le cantique spirituel, mariage spirituel de l’âme et Dieu

Le cantique spirituel, mariage spirituel de l’âme et Dieu

Le Cantique spirituel est à la fois une poésie et son commentaire, par saint Jean de la Croix (1542-1591). Ce Cantique témoigne du mariage spirituel qui advient après La montée du Carmel et La nuit obscure, c'est un sommet. Citons :

«Cette âme agit très souvent pour Dieu, s'occupe de Dieu et de sa gloire sans y penser et sans s'en souvenir ; elle en a tellement l'habitude qu'elle n'a plus besoin de cette attention et de cette diligence ou de ces actes fervents dont elle faisait autrefois précéder ses actions. [...]

Remarquons-le, quand l'âme est arrivée à cet état, tout ce qu'elle accomplit par sa partie spirituelle ou sa partie sensitive, ses actions comme ses souffrances de quelque façon que ce soit, tout en un mot cause sans cesse en elle plus d'amour pour Dieu et plus de délices en lui.

[...]

Qu'elle s'occupe du temporel ou du spirituel, elle peut toujours dire que désormais son unique occupation est d'aimer.»

Saint Jean de la Croix, Le cantique spirituel, Strophe XIX

«Elle a laissé de côté et jeté dans l'oubli toutes les tentations, ainsi que tous ses troubles, chagrins, préoccupations et soucis ; elle est transformée dans une sublime étreinte. [...]

Joyeuse, elle repose, le cou penchée... Comme nous l'avons dit, le cou dénote la force (or c'est à grâce à cette force acquise par l'âme que peut s'accomplir cette union souveraine, et seule une âme forte est capable de recevoir un si étroit embrassement). C'est, en effet, grâce à sa force que l'âme travaille, qu'elle accomplit des actes de vertu et triomphe des vices. Il est donc juste qu'elle se repose et jouisse du fruit de son travail. La voilà donc le cou incliné sur les doux bras du Bien-aimé. Incliner le cou sur les bras de Dieu signifie qu'elle unit sa force, ou pour mieux dire, sa faiblesse à la force de Dieu, car les bras de Dieu sont le symbole de sa force, et c'est sur elle que notre faiblesse se repose et se trouve transformée.»

Saint Jean de la Croix, Le cantique spirituel, Strophe XXVII

Lire plus sur saint Jean de la Croix

JE PARTICIPE !