Le cœur de Jésus et de Marie, cœur de notre coeur (St Jean Eudes)

Le cœur de Jésus et de Marie, cœur de notre coeur

Marie en relation avec le Christ et avec nous

En 1637, Jean Eudes publie « Vie et Royaume de Jésus dans les âmes chrétiennes », un manuel de vie chrétienne pour tous les baptisés.

Etre chrétien, c'est continuer la vie du Christ, 'former Jésus en nous', participer à sa vie, avoir ses sentiments.

La vraie façon d'honorer Marie, c'est de « regarder et adorer son Fils en elle, et de n'y regarder et adorer que lui, car c'est ainsi qu'elle veut être honorée ; par elle-même, elle n'est rien, mais son Fils Jésus est tout en elle : il est son être, sa vie, sa sainteté, sa gloire ».

Si être chrétien, c'est avoir en nous les sentiments de Jésus (Ph. 2,5), nous sommes appelés à avoir, pour Marie, les mêmes sentiments que Jésus : « or, il l'a aimée très parfaitement et l'a honorée très hautement, en la choisissant pour sa Mère, se donnant à elle en qualité de Fils, et la glorifiant ».

Voilà comment Jésus a aimé sa Mère ; personne non plus n'a jamais aimé Jésus, comme sa Mère.

Marie n'a qu'un même cœur avec Jésus

Le Cœur de Marie est ce cœur humain dont tous les sentiments sont animés par l'Esprit-Saint, foyer d'Amour. Marie n'a qu'un même cœur avec Jésus.

Jean Eudes dit : « Le Cœur de Marie, c'est Jésus ».

Parce que Jésus « vit et règne » parfaitement en Marie, Jean Eudes nous présente son Cœur comme le prototype de la vie chrétienne, la parfaite identification au Christ. I

l nous fait contempler, en Marie, les vertus chrétiennes, particulièrement son humilité et sa charité, l'amour, dans un cœur de pauvre.

Ce n'est pas sans difficultés que Jean Eudes fut l'Apôtre du Cœur de Jésus et de Marie.

Il a été l'objet de nombreuses attaques, surtout de la part des Jansénistes.

Peu de temps avant sa mort (1680), il achève un gros ouvrage « Le Cœur admirable de la très Mère de Dieu ». Il fonde sa dévotion sur l'Ecriture, spécialement suivant Luc : « Marie méditait cela dans son cœur » (Lc 2,19 et 51), et sur la Tradition, les Pères et les auteurs spirituels.

Jean Eudes progresse dans cette réflexion qui l'amena, à partir du Cœur de Marie, à célébrer aussi le Cœur de Jésus, dont il institua la fête en 1672.

Le Cœur de Jésus, qui n'est qu'un avec le Cœur de Marie, est « le Cœur de notre Cœur »

Jean Eudes n'a pas seulement prêché, écrit..., il a aussi une expérience personnelle qui est de l'ordre mystique. Dans son « Testament », il peut dire à ses Filles et à ses Fils :

« Je me donne à l'amour incompréhensif, par lequel mon Jésus et sa très bonne Mère m'ont donné leur très aimable Cœur, d'une manière spéciale, et en union de ce même amour, je donne ce même Cœur comme une chose qui est à moi et dont je puis disposer pour la gloire de Dieu... »

A tous les chrétiens, Jean Eudes dit aussi que ce Cœur est à nous, puisque Jésus nous a tout donné, en se donnant à nous et en nous donnant sa Mère. Le Cœur de Jésus, qui n'est qu'un avec le Cœur de Marie, est « le Cœur de notre Cœur ».

Ainsi pouvons-nous vraiment aimer Dieu, lui rendre « amour pour amour », et nous aimer du même amour. Concrètement, Jean Eudes nous invite, avant nos différentes actions, à renoncer à nous-mêmes, pour agir, prier, aimer, avec ce Cœur qui nous est donné.


DE PAS R., Saint Jean Eudes et la Vierge Marie, dans « Nouveaux cahiers marials » 31, (août 1993), pp.12-16, p. 15-16