Consécration ou acte d'offrande marial

Consécration ou acte de confiance

Cette consécration, ou acte d'abandon, acte d'offrande, va faire agir Marie en nous, pour la gloire de Dieu. Progressivement, nous verrons les fruits. Confions lui une chose à la fois (telle question matérielle, tel travail, telle relation...).

L'expérience vous en apprendra beaucoup !

« Je renouvelle aujourd'hui entre tes mains, Ô Marie,

les vœux de mon baptême.

Je renonce pour jamais à Satan,

et je me donne tout entier à Jésus-Christ, la Sagesse incarnée, pour porter ma croix à sa suite, tous les jours de ma vie.

Et afin que je lui sois plus fidèle que je n'ai été jusqu'ici :

Je te choisis aujourd’hui, ô Marie

devant toute la cour céleste (1)

pour ma mère et ma reine,

je te livre et consacre en toute soumission et amour (2),

mon corps et mon âme

mes biens intérieurs et extérieurs

et la valeur même de mes bonnes actions

passées, présentes et futures,

te laissant un entier et plein droit

de disposer de moi et de tout ce qui m’appartient,

sans exception, selon ton bon plaisir,

à la plus grande gloire de Dieu,

dans le temps et l’éternité. »

(1) Dans l'Apocalypse, la cour céleste est formée par les « Vivants » et les vingt-quatre « anciens », ils adorent la réalité suprême, Celui qui siège sur le trône, et l'Agneau. (Ap 4-5)

(2) ou "en qualité d’esclave" (Une expression qui s'interprète en lisant saint Paul, Rm 6, 19-22). Il s'agit d'un jeu de mot pour s'opposer à l'exclavage du démon.

St Louis-Marie Grignion de Montfort,

Amour de la Sagesse éternelle, § 225

Et encore :

« O Saint-Esprit ! Accordez-moi toutes ces grâces et plantez, arrosez et cultivez en mon âme l’aimable Marie, qui est l’Arbre de vie véritable, afin qu’il croisse, qu’il fleurisse et apporte du fruit de vie avec abondance.

O Saint-Esprit ! Donnez-moi une grande dévotion et un grand penchant vers votre divine Epouse, un grand appui sur son sein maternel et un recours continuel à sa miséricorde, afin qu’en elle vous formiez en moi Jésus-Christ au naturel, grand et puissant, jusqu’à la plénitude de son âge parfait.

Ainsi soit-il. »

St Louis Marie Grignion de Montfort,

Secret de Marie § 67


Lire plus sur saint Louis-Marie Grignion de Montfort