Fruits merveilleux de la consécration

Fruits merveilleux de la consécration

Saint Louis-Marie de Montfort explique que la parfaite dévotion à Marie consiste à se donner à Marie, et à vivre en elle, avec elle, pour elle et par elle.

Progressivement l'effet devient de plus en plus profond : Marie communique la foi, la charité, la pureté d'intention, elle forme Jésus-Christ en nous.

Un fruit de l'expérience

53. L'expérience t'en apprendra infiniment plus que je ne t'en dis, et tu trouveras, si tu as été fidèle au peu que je t'ai dit, tant de richesse et de grâces en cette pratique que tu en seras surprise et ton âme sera toute remplie d'allégresse...

54. Travaillons donc, chère âme, et faisons en sorte que, par cette dévotion fidèlement pratiquée, l'âme de Marie soit en nous pour glorifier le Seigneur, que l'esprit de Marie soit en nous pour se réjouir en Dieu son Sauveur. Ce sont là les paroles de saint Ambroise: Sit in singulis anima Mariae ut magnificet Dominum, [sit] in singulis spiritus Mariae [ut] exultet in Deo... Et ne croyons pas qu'il y eut plus de gloire et de bonheur à demeurer dans le sein d'Abraham, qui est le Paradis, que dans le sein de Marie, puisque Dieu y a mis son trône. Ce sont les paroles du saint abbé Guerric: "Ne credideris majoris esse felicitatis habitare in sinu Abrahae, qui [vocatur] Paradisum, quam in sinu Mariae in quo Dominus thronum suum posuit."

Des effets intérieurs merveilleux, parfois à notre insu

55. Cette dévotion, fidèlement pratiquée, produit une infinité d'effets dans l'âme.

Mais le principal don que les âmes possèdent, c'est d'établir ici-bas la vie de Marie dans une âme, en sorte que ce n'est plus l'âme qui vit, mais Marie en elle, ou l'âme de Marie devient son âme, pour ainsi dire.

Or, quand par une grâce ineffable, mais véritable, la divine Marie est Reine dans une âme, quelles merveilles n'y fait-elle point?

Comme elle est l'ouvrière des grandes merveilles, particulièrement à l'intérieur, elle y travaille en secret, à l'insu même de l'âme qui, par sa connaissance détruirait la beauté de ses ouvrages...

56. Comme elle est partout Vierge féconde, elle porte dans tout l'intérieur où elle est la pureté de coeur et de corps, la pureté en ses intentions et ses desseins, la fécondité en bonnes oeuvres.

Ne croyez pas, chère âme, que Marie, la plus féconde de toutes les créatures, et qui est allée jusqu'au point de produire un Dieu, demeure oiseuse en une âme fidèle.

Elle la fera vivre sans cesse en Jésus-Christ, et Jésus-Christ en elle.

Filioli mei, quos iterum parturio donce formetur Christus in vobis (Gal 4,19), et si Jésus-Christ est aussi bien le fruit de Marie en chaque âme en particulier que par tout le monde en général, c'est particulièrement dans l'âme où elle est que Jésus-Christ est son fruit et son chef-d'oeuvre.

57. Enfin, Marie devient toute chose à cette âme auprès de Jésus-Christ:

Elle éclaire son esprit par sa pure foi.

Elle approfondit son cœur par son humilité,

Elle l'élargit et l'embrase par sa charité,

Elle le purifie par sa pureté,

Elle l'anoblit et l'agrandit par sa maternité.

Mais à quoi est-ce que je m'arrête? Il n'y a que l'expérience qui apprend ces merveilles de Marie, qui sont incroyables aux gens savants et orgueilleux, et même au commun des dévots et dévotes...

Jusqu'au derniers temps

58. Comme c'est par Marie que Dieu est venu au monde pour la première fois, dans l'humiliation et l'anéantissement, ne pourrait-on pas dire aussi que c'est par Marie que Dieu viendra une seconde fois, comme toute l'Eglise l'attend, pour régner partout et pour juger les vivants et les morts?

Savoir comment cela se fera, et quand cela se fera, qui est-ce qui le sait? Mais je sais bien que Dieu, dont les pensées sont plus éloignées des nôtres que le ciel ne l'est de la terre, viendra dans un temps et de la manière la moins attendue des hommes, même les plus savants et les plus intelligents dans l'Ecriture , qui est fort obscure sur ce sujet.

59. L'on doit croire encore que sur la fin des temps et peut-être plus tôt qu'on ne pense, Dieu suscitera de grands hommes remplis du Saint-Esprit et de celui de Marie, pour [par] lesquels cette divine Souveraine fera de grandes merveilles dans le monde, pour détruire le péché et établir le règne de Jésus-Christ, son Fils, sur celui du monde corrompu; et c'est par le moyen de cette dévotion à la très Vierge, que je ne fais que tracer et amoindrir par ma faiblesse, que ces saints personnages viendront à bout de tout...


Saint Louis Marie Grignion de Montfort,

Le Secret de Marie, § 53-59

JE PARTICIPE !