Marie, reine des coeurs (Montfort)

Marie, reine des cœurs (Montfort)

En 1705, saint Louis-Marie de Montfort a une mission à Montbernage, un faubourg de Poitiers (France). A la fin de la mission, Montfort leur fait pratiquer le « contrat d'Alliance » : renouvellement des vœux du baptême (qui aujourd'hui se pratique à la profession de foi) en se liant à la Vierge Marie. Montfort y a laissé une statue de la Vierge invoquée sous le nom de "Reine des cœurs".

Depuis lors, la consécration de Jésus à Marie est associée à l'invocation de Marie comme « Reine des cœurs ».

La spiritualité liée à « Marie reine des cœurs » est donnée dans cette lettre de saint Louis-Marie :

Dieu seul. [...]

L'amitié nouvelle et paternelle que je vous porte est si forte que je vous porterai toujours dans mon cœur, à la vie, à la mort et dans l'éternité ! [...]

Souvenez-vous donc, mes chers enfants, ma joie, ma gloire et ma couronne, d'aimer ardemment Jésus-Christ, de l'aimer par Marie, de faire éclater partout et devant tous votre dévotion véritable à la très Vierge, notre bonne Mère, afin d'être partout la bonne odeur de Jésus Christ, afin de porter constamment votre croix à la suite de ce bon maître et de gagner la couronne et le royaume qui vous attend.

Ainsi ne manquez pas d'accomplir les promesses de votre baptême et de dire tous les jours votre chapelet en public ou en particulier, de fréquenter les sacrements, au moins tous les mois.

Je prie mes chers amis de Montbernage, qui ont l'image de ma bonne Mère et mon cœur, de continuer et augmenter la ferveur de leurs prières, et de ne point souffrir impunément dans leur faubourg les blasphémateurs, jureurs, chanteurs de vilaines chansons et ivrognes. Je dis impunément : c'est-à-dire que, s'ils ne peuvent pas les empêcher de pécher, en, les reprenant avec zèle et douceur, du moins que quelque homme ou femme de Dieu ne manque pas de faire pénitence, même publique, pour le péché public, quand ce ne serait qu'un Ave Maria. [...]

Je prie mes chères poissonnières, bouchères et vendeuses et autres de continuer le bon exemple qu'elles donnent à toute la ville. [...]

Mes chers amis, priez aussi pour moi, afin que ma malice et mon indignité ne mettent pas d'obstacle à ce que Dieu et sa Mère veulent faire par mon ministère.


Saint Louis-Marie de Montfort, Lettre aux habitants de Montbernage, extraits, dans Les Œuvres complètes, Seuil, Paris 1966, p. 808-814

Lire plus sur saint Louis-Marie de Montfort

JE PARTICIPE !