Renouveler les vœux du baptême avec Marie

Renouveler les vœux du baptême avec Marie

Comme saint Paul (Rm 6, 19-22), saint Louis-Marie de Montfort fait un jeu de mot sur « esclave » : le démon rend réellement esclave, mais l'esclavage d'amour envers Jésus par Marie libère.

Saint Louis-Marie de Montfort indique la place de Marie dans notre baptême :

« Avant le baptême, nous étions esclaves du diable; le baptême nous a rendus esclaves de Jésus-Christ: ou il faut que les chrétiens soient esclaves du diable, ou esclaves de Jésus-Christ. » (VD 73)

« Toute notre perfection consistant à être conformes, unis et consacrés à Jésus-Christ, la plus parfaite de toutes les dévotions est sans difficulté celle qui nous conforme, unit et consacre le plus parfaitement à Jésus-Christ.
Or, Marie étant la plus conforme à Jésus-Christ de toutes les créatures, il s’ensuit que, de toutes les dévotions, celle qui consacre et conforme le plus une âme à Notre-Seigneur, est la dévotion à la Très Vierge, sa Mère, et que plus une âme sera consacrée à Marie, plus elle le sera à Jésus-Christ.
C’est pourquoi la parfaite consécration à Jésus-Christ n’est autre chose qu’une parfaite et entière consécration de soi-même à la Très Vierge, qui est la dévotion que j’enseigne; ou autrement une parfaite rénovation des vœux et promesses du saint baptême. » (VD 120)

Et, en résumé :

« Heureuse et mille fois heureuse est l’âme libérale qui se consacre à Jésus par Marie, en qualité d’esclave d’amour, après avoir secoué par le baptême l’esclavage tyrannique du démon! » (SM 34)


Abréviations :

VD : Traité de la vraie dévotion

SM : Secret de Marie


Lire plus sur saint Louis-Marie de Montfort (1673-1716)

JE PARTICIPE !