Marie suit Jésus vers la croix (Romanos le Mélode † vers 560 )

Marie, le chemin de croix et la descente de Jésus aux enfers (Romanos le Mélode)

[Romanos invite à chanter le Christ qui monte vers Jérusalem pour la Passion, et il imagine un dialogue entre Marie et Jésus :]

Venez tous, chantons celui qui fut crucifié pour nous, car Marie le vit sur le bois et disait :

"Même dans le supplice de la croix, tu es mon fils et mon Dieu !"

1.

Brebis contemplant son propre agneau qu’on traînait à la boucherie (cf. Is 53,7), Marie suivait, consumée de douleur, avec les autres femmes, en criant ainsi :

Où vas-tu, mon enfant ?

Pour quelle raison achèves-tu cette course rapide ?

Y-a-t-il encore d’autres noces à Cana (Jn 2, 1-11), est-ce là maintenant que tu vas si vite pour leur faire du vin avec de l’eau ?

Puis-je t’accompagner, mon enfant, ou vaut-il mieux t’attendre ? A

ccorde-moi une parole, Verbe, ne passe pas devant moi en silence, toi qui m’as gardée pure, toi qui es mon fils et mon Dieu !

[Romanos fait dire alors à Jésus :]

6.

Ne fais pas paraître amer le jour de la Passion, car c’est pour lui que moi, le doux, je suis enfin descendu des cieux, comme la manne, non plus sur le mont Sina?, mais dans ton sein. [...]

En cette chair je souffre, en elle je sauve.

Ne pleure donc pas, mère, crie plutôt ainsi : C’est volontairement qu’il endure sa Passion, mon fils et mon Dieu ! [...]

12.

Rassure-toi, mère : tu seras la première à me voir au sortir du tombeau. Je viendrai te montrer à quelles peines j’ai racheté Adam et quelles sueurs j’ai versées pour lui. A mes amis j’en révèlerai les marques, que je montrerai dans mes mains.

Et alors tu contempleras, ò mère, Ève vivante comme auparavant, et tu crieras joyeusement : Il a sauvé mes parents, mon fils et mon Dieu !


ROMANOS LE MELODE, Hymne 35, Marie à la croix, § 1. 6. 12

Texte français : Sources chrétiennes 128, Cerf, Paris 1969, p. 161-187